Action sociale

L’Agirc et l’Arrco mènent des actions sociales pour soutenir les plus fragiles et prévenir le vieillissement.

Action sociale auprès des personnes âgées

L'action sociale Agirc-Arrco s'engage à favoriser l'autonomie des personnes âgées à domicile et à les accompagner dans leurs démarches d'entrée en établissements d'hébergement. 

Accompagner les personnes âgées

Rester chez soi malgré l’avancée en âge est le souhait de la majorité des personnes âgées. Mais il peut être difficile de respecter cette volonté. Par manque d’alternative, la logique se résume alors au "tout domicile" ou au "tout établissement".

Depuis 2010, les régimes de retraite complémentaire Agirc et Arrco ont expérimenté et mis en place plusieurs prestations pour accompagner les personnes âgées à leur domicile. Le cas échéant, ils peuvent aussi orienter les personnes en perte d’autonomie dans leur recherche d’établissement.

Les axes stratégiques :

  • Proposer (en complémentarité avec les autres régimes de retraite) des solutions adaptées à la personne dans son lieu de vie ordinaire ;
  • Soutenir l’émergence de nouvelles solutions d’hébergement ;
  • Renforcer la mission ECO (Ecoute, Conseil, Orientation) et consolider les partenariats dans le cadre de cette mission ;
  • Définir des axes qualitatifs et les conditions d’optimisation à mettre en œuvre dans les établissements Agirc et Arrco.

Vieillir à domicile : Aide à domicile momentanée

La démarche

L’Aide à domicile momentanée permet d’intervenir auprès de personnes ne bénéficiant pas d’une aide régulière mais étant confrontées à une difficulté passagère (handicap temporaire, maladie, absence de l’aidant habituel…) susceptible, à terme, de les fragiliser durablement. Elle peut prendre la forme d’une aide au ménage, à la toilette, aux courses, à la préparation de repas, etc.

Pour qui ?

Les retraités Agirc-Arrco de 75 ans et plus.

Pour y prétendre, les retraités ne doivent pas être bénéficiaires d’un plan d’aide humaine financé par les Carsat, la MSA ou les conseils départementaux.

Comment en bénéficier ?

En appelant le 08 10 36 05 60 0,05 €/min+ prix d'appel. Une plateforme de services met à la disposition du bénéficiaire un personnel qualifié dans un délai de 48 h, effectue le traitement administratif de la demande et sélectionne les intervenants à domicile.

Participation financière

Le coût de la prestation est entièrement pris en charge par votre caisse de retraite complémentaire.

Vieillir à domicile : Sortir Plus

La démarche

La prestation "Sortir Plus" met à la disposition des bénéficiaires un accompagnateur, véhiculé ou non, pour leur permettre d’aller faire des courses ou en promenade, de se rendre chez des amis, à la banque, chez le coiffeur, etc., favorisant ainsi le la mobilité et le lien social, facteurs d’un vieillissement réussi.

Pour qui ?

Les personnes isolées de 80 ans et plus.

Comment en bénéficier ?

En appelant le 08 10 36 05 60 0,05 €/min+ prix d'appel. Un conseiller organise la sortie avec un accompagnateur, salarié d’un organisme d’aide à domicile ou de transport accompagné agréé par la caisse de retraite. L’accompagnateur va chercher la personne à l’heure convenue et l’accompagne à pied ou en voiture. Selon le cas, il peut l’attendre ou rester à ses côtés. Il la raccompagne ensuite à son domicile.

Participation financière

Le financement est effectué sous la forme de chèques emploi service universels (Cesu) pré-financés et nominatifs, attribués par les caisses de retraite complémentaire. Chaque chéquier a une valeur de 150 € et comprend 10 chèques de 15 € chacun. Chaque personne peut bénéficier de trois chéquiers par an maximum. Une participation financière est demandée pour chaque chéquier (15 € pour le premier chéquier, 20 € pour le deuxième et 30 € pour le troisième).

Vieillir à domicile : Diagnostic Bien chez moi

La démarche

Un ergothérapeute se rend au domicile du bénéficiaire afin d’identifier les difficultés rencontrées au sein de son domicile, d’analyser les risques (de chute par exemple), et de suggérer des solutions pratiques adaptées à ses habitudes de vie et à son environnement pour améliorer son confort et sa sécurité.

Pour qui ?

Les retraités Agirc-Arrco de 75 ans et plus.

Comment en bénéficier ?

En appelant le08 10 36 05 60 0,05 €/min+ prix d'appel. Un conseiller présente le service, répond aux questions du bénéficiaire et convient avec lui d’un rendez-vous avec un ergothérapeute dans un délai d’un mois.

Participation financière

Une participation forfaitaire de 15 € est demandée à la fin de la visite de l’ergothérapeute. Le reste de la prestation est prise en charge par la caisse de retraite complémentaire.

Service ORIZEA

Rechercher un établissement d’accueil pour personnes âgées, c’est entreprendre une démarche souvent laborieuse, toujours engageante.

Envie d’être conseillé ? Besoin d’être guidé ?

Le service ORIZEA des caisses de retraite complémentaire Agirc-Arrco vous aide à évaluer vos besoins, vous conseille sur les solutions à envisager, et vous informe sur les coûts et les aides à solliciter. Attentifs et compétents, les collaborateurs ORIZEA proposent des orientations adaptées à la particularité des demandes et peuvent accompagner les situations difficiles.

Pour toute information, contactez le service d’action sociale de votre caisse de retraite complémentaire Agirc-Arrco.

Consultez le guide Orizea : Pour un lieu de vie adapté à l’avancée en âge

Consultez l'annuaire des caisses de retraite Agirc-Arrco

Téléchargez la notice d'information

Vivre en établissement de retraite

Les résidences Agirc-Arrco

L’Agirc et l’Arrco sont propriétaires de 55 structures en France métropolitaine : logements pour personnes âgées autonomes, établissements pour personnes en perte d’autonomie de type EHPAD, ou pour personnes handicapées, établissement de soins… Ce parc représente près de 8 000 places.

Afin d’améliorer sans cesse la qualité de leurs services et le confort de leurs clients, les établissements Agirc-Arrco mettent en œuvre des actions dans les domaines de :
- la qualité des prestations : formation des personnels aux approches bien traitantes, sensibilisation aux déficits visuels et auditifs, adaptation aux déficits sensoriels et cognitifs, à la santé bucco-dentaire… ;
- l’évolution des pratiques ;
- la qualité des bâtis : poursuite des travaux de sécurité, de conformité, d’entretien et d’évolution, adaptation aux déficiences visuelles et auditives, intégration de cibles de Qualité Environnementale.

Droits réservataires

Pour compléter cette offre, les régimes de retraite complémentaire réservent également des places dans des établissements partenaires. Ces réservations portent à ce jour sur 24 000 lits.