Actualités
1562069010

Un nouveau directeur du cabinet et un nouveau directeur de la communication à l’Agirc-Arrco

Frédéric Roullier succède à Pierre Chaperon au poste de directeur du cabinet de l’Agirc-Arrco. Guillaume Ancel prend la direction de la communication, en remplacement de Catherine Favre partie à la retraite. 

  • Frédéric Roullier a pris ses fonctions début juin 2019. Il dirige le cabinet de l’Agirc-Arrco et devient également secrétaire général de la commission paritaire du régime. Entré en 1998 au sein du groupe de retraite et de prévoyance Taitbout, Frédéric Roullier s’est consacré depuis cette date au développement de la retraite complémentaire. Depuis 2013, il occupait le poste de directeur des opérations retraite du groupe de protection sociale Humanis. Fin connaisseur du paritarisme, il met son expertise au service des partenaires sociaux et du régime Agirc-Arrco. À ce titre, il veillera à la bonne articulation entre les orientations prises et leur mise en œuvre. Frédéric Roullier est ingénieur-chimiste de formation, diplômé de l’ENSC Lille. 
  • Guillaume Ancel assure la direction de la communication de l’Agirc-Arrco depuis avril 2019. Après 20 années passées au service de l’armée de Terre, cet ancien officier, formé à la fondation européenne de management à Bruxelles, a commencé son parcours en entreprise au sein de la SNCF sur des missions opérationnelles et de communication. En 2013, il entre dans le monde de la protection sociale comme directeur de la gouvernance institutionnelle du groupe Humanis. Cet expert de la conduite du changement et de la communication qui l’accompagne a notamment contribué à moderniser la gouvernance de cet acteur paritaire. Au sein de l’Agirc-Arrco, Guillaume Ancel poursuit les efforts de communication engagés auprès des entreprises, des actifs et des retraités. Dans un contexte de forte évolution du système de retraite français, il aura également à cœur d’adapter la stratégie de communication aux enjeux fixés par les partenaires sociaux qui gèrent le régime Agirc-Arrco.

Lire le communiqué de presse

Retour