Entreprises

L’information sur la retraite complémentaire pour les entreprises et les employeurs.

Affiliation des salariés à la retraite complémentaire

Lorsqu’un employeur du secteur privé embauche un salarié, celui-ci relève de la caisse de retraite Arrco de l’entreprise. Si ce salarié est cadre, il est également rattaché la caisse de retraite Agirc de l’entreprise. Les entreprises n’ont aucune démarche particulière à effectuer auprès des caisses de retraite complémentaire Arrco et Agirc au moment de l'embauche.

Dès qu’un salarié commence à travailler en entreprise, il est automatiquement affilié aux institutions Arrco et le cas échéant Agirc, sans condition d’âge ou de nationalité.

Les nouveaux salariés doivent simplement être signalés au moment des déclarations sociales.

Dans la quasi-totalité des cas, les salariés affiliés à l’Arrco et à l’Agirc cotisent au régime général de la Sécurité sociale, à la Mutualité sociale agricole (MSA) ou au régime spécial de Sécurité sociale des mines.

Certains salariés contractuels de droit privé employés par des personnes morales de droit public sont affiliés au régime Arrco et le cas échéant au régime Agirc.

Certaines catégories de salariés (VRP, intermittents du spectacle, journalistes...) doivent être inscrites à des caisses Arrco et Agirc spécifiques, qui peuvent être différentes de celles qui couvrent les autres salariés de l’entreprise.

Régime Arrco

Toutes les personnes exerçant une activité salariée, quels que soient leurs fonction, leur niveau hiérarchique, la nature et la durée de leur contrat de travail (contrat à durée indéterminée, contrat à durée déterminée…), le montant de leur rémunération, sont affiliées à une caisse de retraite complémentaire Arrco.

Régime Agirc

Tous les cadres sont affiliées à une caisse de retraite Arrco et à une institution de retraite Arrco. Les salariés relèvent d’une institution Agirc dès lors qu’ils exercent une activité répondant aux critères de classification définis par les partenaires sociaux qui gèrent le régime Agirc.

Situations spécifiques

  • Dirigeants d’entreprises
  • VRP
  • Personnes suivant une formation
  • Salariés affiliés aussi à un régime spécial
  • Chômeurs créateurs d’entreprise
  • Personnels des ambassades et consulats étrangers en France
  • Salariés, seuls représentants en France d’entreprises situées à l’étranger
  • Chauffeurs de taxis locataires de leur véhicule
  • Salariés des associations intermédiaires
  • Salariés du secteur public ayant un contrat de droit privé