Lors de votre navigation sur les sites Internet de l’Agirc-Arrco des Cookies seront installés sur votre ordinateur.
En aucun cas ces données ne seront exploitées pour un usage commercial.
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez nos conditions d’utilisation des cookies.

Vous êtes ici : Accueil > Particuliers > Demander sa retraite > Conditions pour la retraite

Conditions pour la retraite

Conditions d’âge et de durée d’activité

Pour obtenir la retraite complémentaire à taux plein

Pour les retraites dont la date d’effet est antérieure au 1er janvier 2019

Avec condition de durée d'activité et/ou de situation

  • il faut avoir atteint l'âge légal (60-62 ans en fonction de sa date de naissance)  pour bénéficier d'une retraite de la sécurité sociale.
60 anspour les assurés nés avant le 1er juillet 1951
60 ans et 4 mois pour les assurés nés entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1951
60 ans et 9 mois pour les assurés nés en 1952
61 ans et 2 moispour les assurés nés en 1953
61 ans et 7 mois pour les assurés nés en 1954
62 ans  pour les assurés nés à compter du 1er janvier 1955

et justifier du nombre de trimestres requis pour bénéficier du taux plein :

160 trimestrespour les assurés nés avant 1949
161 trimestrespour les assurés nés en 1949
162 trimestrespour les assurés nés en 1950
163 trimestrespour les assurés nés en 1951
164 trimestrespour les assurés nés en 1952
165 trimestres  pour les assurés nés en 1953 et 1954
166 trimestrespour les assurés nés en 1955, 1956 et 1957
167 trimestrespour les assurés nés en 1958, 1959 et 1960
168 trimestrespour les assurés nés en 1961, 1962 et 1963
169 trimestrespour les assurés nés en 1964, 1965 et 1966
170 trimestrespour les assurés nés en 1967, 1968 et 1969
171 trimestrespour les assurés nés en 1970, 1971 et 1972
172 trimestrespour les assurés nés à compter de 1973
  • ou avoir obtenu sa retraite de base au taux plein en raison d'une situation particulière.
SituationAge minimum
Assuré handicapé ayant une durée minimum de cotisations55 ans

Carrière longue

• Carrière longue et début d’activité avant 16 ou 17 ans

• Carrière longue et début d’activité avant 20 ans

56 ans et 4 mois/59 ans et 8 mois *

60 ans

Pénibilité

• Salarié atteint d’une incapacité au moins égale à 20 %consécutive à un accident du travail ou à une maladie professionnelle

• Salarié atteint d’une incapacité comprise entre 10 et 20 % consécutive une exposition pendant au moins 17 ans à un ou des facteurs de risques professionnels

60 ans
Bénéficiaire de l’allocation amiante
60 ans
Mineur de fond
60 ans
Ancien déporté ou interné, anciens combattant ou prisonnier de guerre
60/62 ans *
Mère de famille ouvrière
60/62 ans *
Inapte au travail
60/62 ans *
Aidant familial
65 ans
Assuré handicapé (incapacité permanente au moins égale  à un taux de 50%)
60/62 ans*
Assuré bénéficiant de la majoration de durée d’assurance pour enfant handicapé
65 ans
Assuré ayant apporté une aide effective à son enfant bénéficiaire d’une prestation de compensation du handicap.
65 ans
Assuré né entre le 1/7/1951 et le 31/12/55 ayant eu ou élevé 3 enfants et ayant interrompu son activité pour les éduquer65 ans


*En fonction de la date de naissance.

Sans condition de durée d'activité

  • Il faut avoir atteint un âge minimum compris entre 65 et 67 ans en fonction de sa génération.
65 anspour les participants nés avant le 1er juillet 1951
65 ans et 4 mois pour les participants nés entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1951
65 ans et 8 moispour les participants nés en 1952
66 ans pour les participants nés en 1953
66 ans et 4 moispour les participants nés en 1954
66 ans et 8 moispour les participants nés en 1955
67 ans pour les participants nés  à compter du 1er janvier1956

 

Pour les retraites dont la date d’effet est à compter de 1er janvier 2019

Les conditions qui étaient en vigueur avant le 1er janvier 2019 continuent de s’appliquer mais une minoration ou une majoration TEMPORAIRES peuvent affecter le montant de votre retraite complémentaire. Ce dispositif encourage la poursuite de l’activité au-delà de l’âge auquel les conditions sont remplies pour bénéficier de la retraite à taux plein.

Ce nouveau dispositif concerne toutes les  personnes qui sont nées  à compter du 1er janvier 1957 et qui demandent leur retraite complémentaire à partir  du 1er janvier 2019.

Il ne concerne donc pas les personnes  qui sont nées  avant le 1er janvier 1957. Les personnes qui sont nées après cette date mais qui obtiennent leur retraite complémentaire avant le 1er janvier 2019 ne sont pas concernées par ce dispositif.

Application de la minoration temporaire

Le coefficient de solidarité est une minoration temporaire qui s’applique sur le montant de la retraite complémentaire des salariés dés lors qu'ils ont fait liquider leur pension de retraite à taux plein dans les régimes de base. La minoration est de 10 % et s’applique au maximum pendant trois années jusqu'à 67 ans maximum.
 
La retraite n’est pas minorée ou  cesse d’être minorée lorsque le retraité a 67 ans et plus.

La minoration temporaire ne s’applique pas aux pensions :

  • des retraités exonérés de CSG (pour les retraités soumis à un taux réduit de CSG, la minoration sera de 5 % au lieu de 10 %),
  • des retraités handicapés,
  • des retraités au titre du dispositif amiante,
  • des retraités au titre de l’inaptitude,
  • des retraités qui ont élevé un enfant handicapé, ou encore aux retraites des aidants familiaux. 

La retraite des salariés qui diffèrent leur départ en retraite d’une année ou plus par rapport à la date à laquelle les conditions d'obtention du taux lein dans les régimes de base sont remplies n’est pas minorée.

Consultez l'article 12 de l'Accord

Application de la majoration temporaire

Les salariés qui remplissent les conditions du taux plein aux régimes de base et qui décalent la liquidation de leur retraite complémentaire d’au moins deux années bénéficient d’une majoration de leur retraite complémentaire pendant une année. Cette majoration temporaire  est de :

  • 10 % s’ils décalent la liquidation de leur retraite complémentaire de deux années,
  • 20 % s’ils décalent la liquidation de leur retraite complémentaire de trois années,
  • 30 % s’ils décalent la liquidation de leur retraite complémentaire de quatre  années.


Les salariés qui prolongent leur activité, sans avoir liquidé leurs droits dans aucun régime de base, continuent d’acquérir des points de retraite, et sont susceptibles de bénéficier d’une surcote au régime de base.



 Pour obtenir la retraite complémentaire avec minoration permanente (avant ou après 2019)

On peut aussi obtenir sa retraite complémentaire sans que les conditions ci-dessus soient remplies. L’âge minimum requis pour demander la retraite est 57 ans.

Conséquences : Le montant de la retraite complémentaire est diminué par l'application d'un coefficient de minoration, et cela, de manière définitive. Le coefficient de minoration dépend de l'âge atteint au moment du départ à la retraite
Consulter les coefficients de minoration

Si on a atteint ou dépassé  l’âge légal pour obtenir sa retraite de la Sécurité Sociale et si on comptabilise un nombre de trimestres d’assurance manquants inférieur à 20, le coefficient de minoration qui s’applique correspond soit à l’âge, soit au nombre de trimestres manquants. C’est la solution la plus favorable pour l’intéressé qui s’applique.

 Consulter les coefficients de minoration carrières courtes

Le saviez-vous ?

Le coefficient de minoration appliqué est déterminé en fonction de l'âge ou du nombre de trimestres manquants, la solution la plus favorable étant retenue.

Pour la retraite Agirc sur la tranche C des salaires

La retraite Agirc tranche C concerne les cadres qui avaient un salaire supérieur à 4 fois le plafond de la sécurité sociale. Pour en bénéficier, il est nécessaire d'avoir également demandé sa retraite Agirc Tranche B.

  • Pour obtenir la retraite Agirc tranche C sans minoration, il faut avoir atteint un âge minimum compris entre 65 et 67 ans en fonction de sa génération.
65 ans pour les participants nés avant le 1er juillet 1951
65 ans et 4 mois pour les participants nés entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1951
65 ans et 8 mois pour les participants nés en 1952
66 ans pour les participants nés en 1953
66 ans et 4 mois pour les participants nés en 1954
66 ans et 8 mois pour les participants nés en 1955
67 anspour les participants nés à compter de 1956
  • Pour obtenir sa retraite anticipée tranche C avec minoration, il faut être âgé au minimum de 57 ans.

 Le coefficients de minoration appliqué est déterminé en fonction de l'âge. Une fois accepté, il est définitif.

Le saviez-vous ?

Si vous demandez à bénéficier de votre retraite tranche C avec minoration, les droits obtenus à compter du 1er janvier 2016 sur cette tranche seront liquidés sans que les coefficients de minoration s'appliquent, sous réserve que vous remplissiez les condition pour obtenir votre retraite Agirc tranche B à taux plein.

 

Cessation de l’activité

Principes

Pour bénéficier de la retraite complémentaire, il est nécessaire:

  • d'avoir cessé son activité professionnelle salariée ou non salariée, sauf en cas de retraite progressive ;
  • ou de ne plus être indemnisé au titre de périodes de chômage ou de maladie.

Dérogations

La cessation de l’activité n’est pas exigée dans certaines situations particulières

  • Quelques activités salariées - assistantes maternelles, professions artistiques… - peuvent être poursuivies sans faire obstacle au versement de la retraite Arrco et, le cas échéant, Agirc. Ces dérogations sont les mêmes que celles qui permettent d’obtenir  la  retraite du régime général ou du régime des salariés agricoles.

    A noter : L’ensemble des cotisations – part salariale et part patronale - sont prélevées sur le salaire de poursuite d’activité. Ces cotisations ne permettent pas d’obtenir des points de retraite Arrco et Agirc.
  • Les personnes qui exercent leur activité salariée à l’étranger et qui ne cotisent plus à une caisse Arrco, et, le cas échéant, à une caisse Agirc
    ont la possibilité d'obtenir leur retraite Arrco - et, le cas échéant, Agirc.