Lors de votre navigation sur les sites Internet de l’Agirc-Arrco des Cookies seront installés sur votre ordinateur.
En aucun cas ces données ne seront exploitées pour un usage commercial.
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez nos conditions d’utilisation des cookies.

Vous êtes ici : Accueil > L'Agirc et l'Arrco > Pourquoi une retraite complémentaire ?

Pourquoi une retraite complémentaire ?

Par répartition

Les règles de la retraite complémentaire Arrco ou Agirc reposent sur le principe de la répartition : les cotisations versées par les salariés et leurs employeurs servent à payer immédiatement les pensions aux retraités.

La répartition instaure un principe de solidarité entre les générations successives et les différents secteurs d’activité.

Collective et obligatoire

Parce que cotiser est obligatoire et que les cotisations reposent sur le plus grand nombre, le versement de la retraite complémentaire est garanti.

Solidaire

Ceux qui ne peuvent pas cotiser parce qu’ils sont malades, ou au chômage par exemple, acquièrent, sous conditions, des points de retraite.

Les partenaires sociaux ont instauré un système de compensation financière qui instaure une solidarité entre les caisses de retraite. Cette compensation permet  ainsi de maintenir le niveau des retraites, quels que soient les secteurs d'activité dans lesquels le salarié a travaillé.

Par points

Les salariés se constituent des droits tout au long de leur carrière. Les cotisations versées par les entreprises et les salariés sont transformées en points de retraite qui s’accumulent sur un compte ouvert au moment de la première inscription du salarié dans une caisse de retraite. Ils sont ainsi conservés quels que soient les changements rencontrés au cours de la carrière.

Le nombre total de points, obtenus en fin de carrière, donnera le montant annuel de la retraite. Ce montant est fonction de la valeur du point en vigueur au moment de la prise de retraite.

Un rapport étroit existe entre les salaires touchés, les cotisations payées et le montant de la retraite.

Paritaire

Les régimes de retraite Arrco et Agirc sont gérés exclusivement par les organisations syndicales des salariés et les organisations d’employeurs, appelées aussi partenaires sociaux.