Lors de votre navigation sur les sites Internet de l’Agirc-Arrco des Cookies seront installés sur votre ordinateur.
En aucun cas ces données ne seront exploitées pour un usage commercial.
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez nos conditions d’utilisation des cookies.

Vous êtes ici : Accueil > Presse > Actualité

Actualité

    Retrouvez  l'actualité de la retraite complémentaire Agirc et Arrco

    S'abonner aux actualités

    10/05/2016

    Les rendez-vous de la retraite, c'est quoi ?

    Du 23 au 28 mai 2016, nos experts répondent à toutes vos questions.

    Dans 15 grandes villes, l'Agirc-Arrco, les caisses de retraite et les CICAS vous invitent à des conférences gratuites pour vous donner "Les clés pour bien comprendre la retraite et bien la préparer".
    Retrouvez-nous à Angers, Angoulême, Blois, Bordeaux / Merignac, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Orléans, Paris, Paris – La défense, Roubaix, Strasbourg et Toulouse!

    Pour la première fois, des portes ouvertes sont organisées les 27 et 28 mai, dans les centres d’information retraite Agirc-Arrco pour faire une évaluation personnalisée de votre future retraite avec un conseiller, grâce au nouveau simulateur retraite en ligne à partir de vos données réelles.

    Pour plus d'informations sur ces événements, n'hésitez pas à consulter notre site internet dédié  rdv-retraite.agirc-arrco.fr

    Pour consulter le communiqué et le dossier de presse de l'événement


     

    15/04/2016

    Réponse suite aux travaux du Conseil d’Orientation des Retraites (COR)

    Suite à la parution dans les médias d’informations émanant d’un document de travail en cours du Conseil d’Orientation des Retraites (COR), plusieurs articles de presse indiquent que l’accord Agirc-Arrco du 30 octobre 2015 engendrerait une baisse des futures pensions située entre 4,5 % et 18 %, selon les générations.

    1.    Plusieurs articles de journaux ont titré sur la baisse des pensions de retraite complémentaire. Suis-je concerné ?
    L’accord des Partenaires sociaux du 30 octobre 2015 fait évoluer les règles pour tous les acteurs de la retraite complémentaire mais plusieurs situations sont à distinguer :

    • si vous êtes retraité, la revalorisation de votre pension interviendra désormais au 1er novembre et non plus le 1er avril. De plus, vos pensions seront un peu moins revalorisées pendant 3 ans sans toutefois qu’il ne puisse y avoir de baisse de votre retraite ;
    • si vous êtes futur retraité, né en 1957 ou après, et que vous remplissez les conditions du taux plein au 1er janvier 2019,  vous pouvez :

    - demander votre retraite au 1er janvier 2019 : vous serez alors concerné par les abattements temporaires. Vous vous verrez appliquer un malus de 10 % sur votre pension de retraite complémentaire pendant 3 ans, soit une minoration provisoire de la pension globale de l’ordre de 50 € par mois, pour une pension moyenne mensuelle de 1 600 €.
    - poursuivre votre activité pendant un an : vous ne subirez pas ces abattements temporaires et vous  bénéficierez d’un gain de 65 € par mois pendant toute votre retraite, du fait de la surcote du régime de base et des points de retraite acquis pendant cette année.
    - poursuivre votre activité pendant deux ans, vous pourrez bénéficier d’un bonus de 10 % sur votre pension de retraite complémentaire pendant un an, soit une majoration de 52 € par mois pour une pension moyenne mensuelle de 1600€. De plus, vous  bénéficierez d’un gain de 130 € par mois durant toute votre  retraite, du fait de la surcote du régime de base et des points de retraite acquis pendant ces deux années.

    • si vous êtes actif, vous serez impacté par l’augmentation du prix d’achat du point de retraite, reflet de l’allongement de l’espérance de vie.

    2.    Les chiffres publiés dans la presse et tirés du Conseil d’Orientation des Retraites (COR) sont-ils justifiés ?
    Il est procédé à une addition uniforme de mesures relevant d’impacts :
    - permanents (valeur d’achat du point, valeur de service du point).
    - et temporaires (coefficients d’abattement temporaire de - 10 % uniquement pendant trois ans pour ceux liquidant à partir du 1er janvier 2019 pour la génération 1957). Or, la minoration (pour les personnes qui n’en sont pas exonérées totalement ou partiellement) porte au plus sur trois années de retraite alors même que la pension est servie en moyenne pendant 28 ans.

    3.    Comment puis-je évaluer le montant de ma retraite ?
    L’AGIRC et l’ARRCO mettront à disposition de l’ensemble des salariés, à partir de mai 2016, un simulateur de retraite à partir de leurs données réelles de carrières ce qui permettra à chacun de pouvoir estimer le montant de sa retraite future en fonction de sa date de départ en retraite.

     


     

    12/04/2016

    La Fondation d’entreprise OCIRP lance en ligne une grande enquête nationale « ÉCOLE et ORPHELINS »

     

     

    Lancement d’une grande enquête : mieux comprendre pour mieux accompagner.

     

    En collaboration avec les partenaires de l'OCIRP(*) et l’Institut de sondage IFOP.

     

     

     

     

    Vous êtes enfant ou adulte orphelin de père et/ou de mère, parent ou tuteur d’un enfant orphelin, enseignant ou personnel de l’éducation, votre avis est important et nécessaire pour mieux comprendre les difficultés, les besoins et les attentes des enfants et des jeunes ainsi que ceux des professionnels de l’éducation.

    Les résultats permettront :

    • d’appréhender le vécu des élèves orphelins;
    • de disposer à terme d’outils de compréhension, de repères et de moyens d’action, mis à disposition pour mieux soutenir et accompagner les élèves orphelins dans leur scolarité;
    • de développer des projets de recherche en sciences sociales et humaines sur le sujet.

    Pour accéder à l’un des questionnaires(**) cliquez sur les liens ci-dessous :


    Merci pour votre participation qui permettra une meilleure prise en compte de ces enfants méconnus, et invisibles de la société !

    (*) Cndr - sp, Cneap, Afpssu, Fnepe, association de parents d’élèves Apel, Empreintes, associations du réseau Vivre son deuil, associations de la Fédération Jalmalv, ainsi qu'aux enseignants, responsables de niveau, psychologues, sociologues, présidents d’associations d’accompagnement au deuil chez l’enfant, adultes orphelins, parents d’orphelins sollicités.
    (**) Les réponses sont anonymes et confidentielles dans le respect des règlementations actuelles de la CNIL. Pour les enfants mineurs âgés de 3 ans à moins de 15 ans, l’IFOP recueillera une autorisation du responsable légal.


     

    05/04/2016

    L'Agirc et l'Arrco répondent aux internautes en matière d'action sociale à travers un tchat en partenariat avec Notre Temps

    Anne Saint-Laurent, directrice de l'Action Sociale (Agirc-Arrco) et Antonin Blanckaert, directeur national de l'Action Sociale (Cnav) répondent en direct aux questions des internautes.
    Aide à domicile, centres de prévention, bien vieillir, aménagement de votre logement, aider les aidants familiaux, accompagner la perte d'autonomie… Vos caisses de retraite peuvent vous aider. N'hésitez pas à poser vos questions et à suivre le tchat en direct!
    Pour suivre le tchat : goo.gl/2BtWqZ
    Voici les questions / réponses de ce tchat dédié à l'action sociale :

    Question > La salle de bain se trouve au premier étage, j'ai du mal à monter les marches. J'ai 83 ans et mon époux a 75 ans. Ai-je droit a une subvention si je fais une salle de bain au rez-chaussée? Merci
    Réponses > La réponse de l'Agirc- Arrco : Bonjour. Si vous ou votre mari êtes retraités Agirc ou Arrco, vous pouvez demander à bénéficier du diagnostic Bien chez moi. Un ergothérapeute (expert diplômé d'Etat) viendra à votre domicile et vous apportera des conseils d'aménagement qui prendront en compte vos souhaits et vos habitudes de vie. La participation financière demandée est de 15 euros. Pour plus d'informations, contactez le 0 810 360 560 (5 centimes par minute+ prix de l'appel).

    La réponse de la Cnav : Des aides financières, sous forme de participation, aux travaux sont proposées, ainsi qu'une assistance à maîtrise d'ouvrage confiée par la CNAV à des opérateurs privés de l'habitat.
    Remplissez un dossier de demande d'aide au « bien vieillir chez soi » et vous l'envoyez à la votre caisse de retraite https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-aide-bien-vieillir.pdf
    Si vous remplissez les conditions, un évaluateur est mandaté par la caisse pour faire un bilan complet de votre situation et vous proposer des aides financières pour des aides à domicile et une intervention pour votre habitat.

    Question > J'ai une polyarthrite et une dilatation des bronches. J'ai besoin de l'aide d'une ménagère et aussi d'une aide de vie. Quelles sont les possibilités financières? Il me faut aussi réadapter ma cuisine.
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour, les caisses de retraite proposent, sous conditions, différentes formes d'aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités:
    - des services à domicile: l?entretien du logement, les courses, la préparation des repas,
    - d'autres types de services: portage de repas, transport accompagné, hébergement temporaire en établissement ?,
    - la réalisation de travaux d'aménagement du logement

    Pour pouvoir en bénéficier, vous devrez d'abord déposer un dossier de demande d'aide pour « Bien vieillir chez soi « auprès de la caisse de retraite de votre région. https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-aide-bien-vieillir.pdf (copier le lien dans l'adresse de votre ordinateur)

    Hatchepsout > 78 ans, vivant seule, isolée. Puis je obtenir des aides pour le jardin et petit bricolage ?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour, les caisses de retraite proposent, sous conditions, différentes formes d'aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités : -des services à domicile; l'entretien du logement, les courses, la préparation des repas et d'autres types de services : portage de repas, transport accompagné, hébergement temporaire en établissement, la réalisation de travaux d'aménagement du logement.
    Pour pouvoir en bénéficier, vous devrez d'abord déposer un dossier de demande d'aide pour « Bien vieillir chez soi « auprès de la caisse de retraite de votre région : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-aide-bien-vieillir.pdf ou téléphonez au 39 60

    CHANCHAN > Je souhaite avoir des renseignements sur le bilan de prévention (mémoire, nutrition). J'habite dans le 28. D'autre part, comment obtenir les conditions pour les aides aux vacances ? Je ne sais pas si j'y ai droit. Je suis une personne seule de 66 ans avec des revenus de moins de 2.000 euros.
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour,
    Vous pouvez contacter la Carsat de Centre Val de Loire, qui vous orientera vers un dispositif Senior en Vacances, développé par l'Agence Nationale des Chèques Vacances. En savoir Plus : www.ANCV.com

    France > J'ai besoin de refaire ma douche mais ayant une petite retraite, je ne peux engager ces travaux. J'ai 70 ans. Où pourrais-je me renseigner pour avoir des subventions?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour France, si vous devez réaliser des travaux d'aménagement pour continuer à vivre chez vous le plus longtemps possible, votre caisse régionale peut vous proposer un dispositif d'aide vous assurant un soutien financier et un accompagnement par un professionnel de l'habitat. Le montant de l'aide est déterminé en fonction du montant des travaux et de vos ressources, dans la limite de 3 500 euros. Un financement complémentaire peut éventuellement vous être accordé par l'ANAH (http://www.anah.fr)
    Pour plus d'information, rendez-vous sur le site de l'Assurance retraite : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home/retraites/bien-vivre-sa-retraite/un-logement-adapte/j-adapte-mon-logement.html ou contactez votre caisse de retraite au 39 60.

    Jeanne > Je viens de perdre mon époux. J'ai de faibles ressources financières. Pouvez-vous m'aider?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Votre caisse régionale (Assurance retraite) vous conseille et vous soutient dans cette situation difficile.
    Elle peut vous soutenir en vous versant l'aide aux retraités en situation de rupture (ASIR). L'ASIR peut être attribuée aux retraités nécessitant une prise en charge spécifique liée à une situation de rupture telle que le décès d'un conjoint ou d'un proche.
    Vous trouverez le formulaire de demande d'ASIR ici :
    https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-aide-situa-rupture.pdf (copier le lien dans l'adresse de votre navigateur).

    L'ASIR est une aide de courte durée destinée à prendre en charge une partie du coût des services mis en place à votre domicile.

    Annie > J'ai cherché en vain un atelier mémoire sur Chambery. Pouvez-vous m'indiquer une adresse ?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Rendez-vous sur le site www.pourbienvieillir.fr
    Sur ce site, une carte interactive vous renvoie, en fonction de votre département, vers les sites internet détaillant la programmation des actions collectives à proximité de chez vous.
    Si vous souhaitez des informations complémentaires, n'hésitez pas à contacter la Carsat Rhône Alpes au 3960.

    Yeyette > Je ne peux pas conduire: est-ce que je peux demander une personne pour me conduire passer une IRM? Le centre médical est à 45 km.
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Si vous êtes retraitée Agirc ou Arrco et avez plus de 80 ans, vous pouvez contacter le 0810360560 pour bénéficier du service Sortir Plus; vous commanderez un CESU qui vous permettra d'organiser la sortie avec un accompagnateur agréé.

    Emita > J'ai besoin d'aide pour remplir mes papiers. A qui m'adresser?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Bonjour Emita. Les assistants de services sociaux sont à votre disposition afin de vous aider dans vos démarches administratives. Vous trouverez dans chaque département, au sein des Caisses Primaires d'Assurance Maladie, un réseau de proximité à votre écoute.
    Vous pouvez les contacter par téléphone au 36 46 ou à l'accueil du service social au sein des Caisses Primaires d'Assurance Maladie
    Vous pouvez également vous adresser à la mairie de votre commune ainsi qu'au centre communal d'action sociale qui devraient vous orienter vers le service compétent.

    Mima06 > Je dois faire un bilan électrique de mon appartement que j'habite depuis 2 ans. Il y a des coupure dans l'alimentation de ma chaudière, une prise dans la cuisine a fait disjoncter le compteur sans raison apparente, depuis je ne l'utilise plus. Je suis inquiète sur les risques éventuels.Que dois-je faire? Pouvez-vous me recommander un professionnel qui n'abusera pas de ma condition de femme seule et sans connaissance électrique ? Pouvez vous m'aider au financement des éventuels travaux ? Merci pour votre aide.
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Bonjour,
    Je vous conseille de remplir un dossier de demande d'aide au « bien vieillir chez soi » : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-aide-bien-vieillir.pdf
    Une fois complété, adressez ce dossier à votre caisse de retraite qui mandatera un professionnel de l'évaluation pour vous accompagner dans le diagnostic des besoins et qui vous aidera à identifier un professionnel pour vous accompagner dans la réalisation de ces travaux.

    Henri et Paulette > Ma femme a des problèmes cognitifs, nous avons l'APA pour sa toilette et une femme de ménage 2 heures par semaine. J'ai 70 ans et je ne suis pas très en forme. Ma caisse de retraite peut-elle faire quelque chose pour m'aider à tenir?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour. Nous pouvons vous proposer un séjour de répit au Village Répit Familles. Situé en Touraine, il propose des séjours touristiques pour les personnes en perte d'autonomie et leur proche aidant avec des activités adaptées et un encadrement médico-social. Votre caisse de retraite peut également vous proposer de participer à des groupes de parole ou à des ateliers pour vous permettre de faire face aux problèmes du quotidien.

    Françou > Y a-t-il un plafond au delà duquel, les caisses ne donnent pas d'aides ?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Les aides, services et actions ont des critères spécifiques. Pour les aides, elles sont conditionnées à des critères de ressources mais ne sont pas plafonnées. Certains services et actions sont en revanche accessibles à tous. Par exemple, les actions collectives de prévention, les services Sortir Plus, Bien chez moi et l'Aide à domicile momentanée. Pour plus d'informations sur ces services, contacter le 0810 360 560.

    MFrance > Comment sortir de chez soi (expositions , sorties diverses) sans se ruiner dans les transports. Je prends parfois Age d'or mais cela a un coût. Existe-t-il une solution peu onéreuse?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour MFrance. Si vous avez 80 ans ou plus, vous pouvez bénéficier du service d'accompagnement Sortir Plus. Le financement de cette prestation est très largement pris en charge par votre caisse de retraite complémentaire. Pour plus d'information, contactez le 0 810 360 560 (5 centimes/minute + prix d'appel).

    Toche > Je suis l'aidante d'un ami (donc sans lien familial) de 86 ans devenu dépendant de moi. Je crains toujours pour lui, il pourrait avoir besoin d'une hospitalisation d'urgence. Comment, en cas d'urgence, obtenir l'aide dont il aurait alors besoin (médicaments, repas, présence la nuit). Existe-t-il un numéro de téléphone (24h/24)?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Cnav : Bonjour. À la suite d'une hospitalisation, l'Assurance retraite peut proposer une aide temporaire pour faciliter le retour à domicile.
    Ce dispositif propose des services d'aides à domicile (livraison des courses et des médicaments, portage des repas, etc?) pris en charge dans la limite d'un plafond de dépenses de 1 800 euros et s'adresse aux personnes retraitées du régime général à titre principal ou leur conjoint dans la limite de 3 mois.
    Cette demande doit être effectuée avant la sortie auprès du service social de l'établissement
    Vous pouvez également adresser directement à votre caisse de retraite si l'établissement de santé ne vous le propose pas :
    https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-aide-retour-domicile.pdf (copier le lien dans l'adresse de votre navigateur).

    Agirc Arrco : En tant que personne aidante, vous pouvez demander à bénéficier d'un séjour en structure de répit. En Touraine, le Village Répit Familles (VRF) propose des séjours de tourisme avec un encadrement médico-social pour les personnes âgées en perte d'autonomie et leurs proches aidants. Pour plus d'informations, nous vous conseillons de contacter la caisse de retraite complémentaire de votre ami.

    Simpol > Je voudrais partir une semaine seule pour me reposer et confier mon conjoint à quelqu'un. Que faire?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour,
    Il existe plusieurs dispositifs susceptibles de vous intéresser.
    Nous vous conseillons le dispositif Vacances répits famille : www.vrf.fr pour les personnes dépendantes et leurs aidants.
    L'Agence nationale des chèques vacances propose également, à travers le dispositif "seniors en vacances", des séjours aidants / aidés qui peuvent répondre à vos besoins.

    Mina > Bonjour! Je dois faire changer mes toilettes et aussi aménager ma baignoire, ces dépenses pourraient-elles être prise en charge totalement ou en partie? J'ai 72 ans. Merci pour votre réponse.
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour Mina, si vous devez réaliser des travaux d'aménagement pour continuer à vivre chez vous, votre caisse peut vous proposer un dispositif d'aide vous assurant un soutien financier et un accompagnement par un professionnel de l'habitat. Le montant de l'aide est déterminé en fonction du montant des travaux et de vos ressources, dans la limite du plafond de 3500 euros.
    Rendez-vous sur le site de l'Assurance retraite : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home/retraites/bien-vivre-sa-retraite/un-logement-adapte/j-adapte-mon-logement.html ou contactez votre caisse de retraite au 39 60 (copier ce lien dans l'adresse de votre navigateur).

    Amma1602 > J'ai 60 ans, je suis autonome mais au chômage (non rémunérée), je fais des petits boulots par ci par là, j'ai créé mon auto-entreprise pour essayer de m'en sortir : ai-je le droit à des aides de l'Agirc-Arcco et/ou de la Cnav ?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Si vous avez été salariée du secteur privé, un accompagnement à la recherche d'emploi peut vous être proposé au travers des espaces-emploi Agirc-Arrco. Contactez votre caisse de retraite complémentaire. Vous trouverez ses coordonnées sur le site : http://www.agirc-arrco.fr

    Poupy > Bonjour, obtenir une aide pour modifier la salle de bain, c'est le parcours du combattant: dossiers, inspections etc. On attend une réponse depuis six mois sans pouvoir commencer les travaux. Et on dit qu'on aide les anciens pour qu'ils puissent rester chez eux! J'ai le temps de mourir (j'ai 91 ans) avant d'avoir mon agrément. Et pendant ce temps je ne suis pas douchée... Pourquoi peut-on mettre des fenêtres ou des éoliennes et en déduire le montant des impôts et pas obtenir une aide pour modifier sa salle de bain à un âge plus qu'avancé? Merci pour votre réponse.
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour, les procédures sont parfois compliquées, et les dossiers sont complexes car les intervenants sont nombreux (l'ANAH - Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat, collectivités locales, etc.). Certains ont des délais de financement plus longs, d'autres exigent des pièces particulières ou n'aident que dans la limite d'un plafond de ressources. Vous faites aussi allusion à des systèmes fiscaux. Ils ne relèvent pas des caisses de retraite, mais le crédit d'impôt de 25% s'applique aussi à des travaux d'adaptation des logements (voir par exemple ce guide : www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/PAO_V7_mars16.pdf

    Broque17 > Les handicapés à 80% ont-ils des aides particulières pour eux ou pour leurs conjoints-aidants?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour. Vous et votre conjoint pouvez bénéficier de séjours de loisirs et de répit dans des structures adaptées. Pour plus d?information, rendez-vous sur le site www.vrf.fr (copier ce lien dans l'adresse de votre navigateur).

    Kotalou > Bonjour, en cas de déménagement, qu'elle aide puis-je avoir? Merci de votre réponse
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour, votre caisse régionale vous conseille et vous soutient en cas de déménagement subi. Elle peut vous accompagner dans le cadre de vos démarches administratives à travers l'aide en cas de situation de rupture (ASIR). Cette aide s'adresse aux retraités du régime général qui sont encore autonomes mais qui traversent une situation difficile. Vous devez vous procurer un dossier de demande d'aide, que vous devrez adresser à votre caisse régionale qui l?étudiera. Pour plus d'information, rendez-vous sur le site de l'Assurance retraite : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home/retraites/bien-vivre-sa-retraite/etre-aide-au-quotidien/faire-face-moments-difficiles.html

    Mariejeanne > Malgré nos petites retraites agricoles, la MSA ne veut pas nous accorder une aide aux vacances. Mon mari invalide 80 pour cent.
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour Marie-Jeanne, nous vous conseillons de vous adresser à l'ANCV (l'Agence nationale pour les chèques-vacances) qui propose une aide aux vacances aux retraités modestes. Pour en savoir plus : http://www.ancv.com

    Theryg > Bonjour, mon mari est handicapé hémiplégique et aphasique? Nous sommes en location et avons décidé de faire construire une maison adaptée (portes larges coulissantes, montants portes surbaissés etc). On me refuse toute subvention car il s agit de neuf mais nous n avons trouvé aucune maison adaptée. Actuellement, nous autofinançons notre construction puisque avons vendu notre précédente maison mais ne pouvons faire de crédit complémentaire...... La caisse de retraite peut-elle nous aider ?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour, Des aides financières, sous forme d'une participation aux travaux sont proposées ainsi qu'une assistance à maîtrise d?ouvrage confiée par la caisse de retraite à des opérateurs privés de l'habitat
    Remplissez un dossier de demande d'aide au « bien vieillir chez soi » (https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-aide-bien-vieillir.pdf ) (copier ce lien dans l'adresse de votre navigateur) et vous l'envoyez à votre caisse de retraite.
    Si vous remplissez les conditions, un évaluateur est mandaté par la caisse pour faire un bilan complet de votre situation, des aides financières pour des aides à domicile et une intervention pour votre habitat.

    Simpol > Je voudrais partir une semaine seule pour me reposer et confier mon conjoint à quelqu'un. Que faire?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour,
    Il existe plusieurs dispositifs susceptibles de vous intéresser.
    Nous vous conseillons le dispositif Vacances répits famille : www.vrf.fr pour les personnes dépendantes et leurs aidants.
    L'Agence nationale des chèques vacances propose également, à travers le dispositif "seniors en vacances", des séjours aidants / aidés qui peuvent répondre à vos besoins.

    Framboise > Bonjour, quelle aide possible pour le repos des aidants ?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Il existe plusieurs dispositifs susceptibles de vous intéresser.
    Nous vous conseillons le dispositif Vacances répits famille : www.vrf.fr pour les personnes dépendantes et leurs aidants.

    Gene69 > Suite à une opération de la hanche, j'ai demandé à ma caisse Arrco de me fournir des renseignements pour une aide ménagère, cela fait maintenant 6 mois, je n'ai eu aucune réponse. Que faire ?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Si vous avez plus de 75 ans, appelez le 0 810 360 560. Vous pourrez demander une aide à domicile momentanée, soit un maximum de 10h d'aide ménagère (par exemple). Si votre besoin persiste au delà, contactez votre Carsat au 3960.

    Floredunet > Concernant la mémoire j'imagine qu'il vaut prévenir! Que proposez vous alors pour l'entretenir? Merci

    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Cnav : Votre caisse de retraite vous propose des ateliers vous expliquant comment fonctionne la mémoire et vous délivrant les techniques qui permettent de la faire travailler et de l'améliorer. Ces ateliers sont assurés par des animateurs qualifiés et sont organisés en une dizaine de séances en petits groupes. Si vous êtes intéressé(e), prenez contact auprès de votre caisse de retraite. Vous trouverez d'ailleurs sur le site internet www.pourbienvieillir.fr des quiz et une carte interactive vous permettant de consulter les ateliers organisés par les caisses de retraite près de chez vous.
    Agirc Arrco : Les 17 centres de prévention Bien vieillir Agirc-Arrco organisent régulièrement des conférences et ateliers Mémoire dans le cadre de parcours de prévention personnalisés. Pour connaître le centre de prévention le plus proche de votre domicile, rendez-vous sur le site www.centredeprevention.com

    Pompom > J'ai bientôt 85 ans. Jusqu'à maintenant, avec mon mari, nous faisions face aux soins du ménage. Mais je pense qu'il est temps de prendre une aide ménagère. Que nous conseillez-vous? Merci pour votre réponse..
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Bonjour. Si vous souhaitez être aidé à votre domicile, le plan d'actions personnalisé (PAP) peut vous apporter un ensemble de solutions et prestations utiles dans des domaines très variés : aide ménagère, livraison des courses, service de repas, installation d'une téléalarme, aide aux vacances, aide aux transports, etc.
    Vous trouverez le dossier de demande d'aide ici: https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-aide-bien-vieillir.pdf

    Virgile76 > Conseiller municipal, je voudrais savoir si la Carsat peut accorder des aides financières et d'organisation pour mettre en place des concours culinaires afin de resserrer les liens entre personnes âgées et d'autres générations ?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Bonjour,
    La Carsat peut tout à fait apporter un soutien financier et logistique dans l'organisation de ce type d'initiatives. En effet, le lien social est déterminant dans le maintien de l'autonomie. En complément des programmes de prévention autour de la santé et du bien viellir, les caisses apportent un soutien à des initiatives permettant de favoriser le lien social.
    Contactez la Carsat compétente territorialement et n'hésitez pas à vous rendre sur son site internet qui précise les conditions sous lesquelles vous pouvez les solliciter.

    Campagnarde > J'habite à la campagne et je ne conduis pas. Mon mari, lui, conduit mais il va subir une opération qui va l'en empêcher quelque temps: existe-t-il des aides au cas où j' utiliserais un taxi pour faire les courses dans un rayon de 10km?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Bonjour. Si vous avez plus de 80 ans et que vous ou votre mari êtes retraité Agirc-Arrco, vous pouvez demander à bénéficier du service Sortir Plus. Ce service vous mettra en relation avec un professionnel agréé qui vous accompagnera lors de vos sorties (courses, rendez-vous chez le coiffeur, etc.). Pour en savoir plus, contactez le 0 810 360 560 (5 centimes /minute + prix d'appel).

    Verny > Nous avons besoin d'investir dans une chaudière, avons nous droit à une aide ou un prêt à un taux très bas?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Bonjour Verny, lorsque des travaux de rénovation thermique sont nécessaires, l'Agence nationale de l'habitat (Anah) peut financer vos travaux s'ils permettent de faire baisser votre consommation énergétique d'au moins 25%. De plus, un accompagnement est prévu à toutes les étapes de votre projet.
    Pour plus d'informations : www.anah.fr/proprietaires/proprietaires-occupants/anticiper-pour-bien-vieillir-chez-vous/
    Votre contact local Anah peut vous renseigner sur la possibilité d?une aide locale proposée par votre Conseil régional ou votre Conseil départemental.
    Vous pouvez aussi bénéficier du Crédit d'Impôt Transition Energétique (CITE) et de l'Eco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ).
    Pour plus d?information, rendez-vous sur le site de l?ANAH : www.anah.fr/proprietaires/proprietaires-occupants/etre-mieux-chauffe/
    En fonction de vos ressources, vous pouvez également avoir droit à un micro-crédit auprès d'associations comme Emmaüs ou la Croix rouge par exemple.

    Metaphore31 > Mon épouse a un cancer, elle suit une chimiothérapie orale qui a beaucoup d'effets secondaires. Elle est souvent alitée et ne peut plus assumer ses tâches habituelles, peut-elle avoir des aides dans ces conditions? Merci
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Bonjour, si votre épouse est retraitée, à titre principal, du régime général, âgée d'au moins 55 ans au moment sa demande et ne bénéficie pas d'une prise en charge versée par le Conseil départemental, les services de l'Assurance retraite pourraient en effet lui être proposés.
    Si ces conditions sont remplies, nous vous invitons à déposer une demande d'aide pour « Bien vieillir chez soi » auprès de votre caisse de retraite. Vous pouvez vous procurer ce formulaire en le téléchargeant sur le site de l'Assurance retraite (https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-aide-bien-vieillir.pdf)

    Floredunet > Concernant la mémoire j'imagine qu'il vaut prévenir! Que proposez vous alors pour l'entretenir? Merci
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Cnav
    : Votre caisse de retraite vous propose des ateliers vous expliquant comment fonctionne la mémoire et vous délivrant les techniques qui permettent de la faire travailler et de l'améliorer. Ces ateliers sont assurés par des animateurs qualifiés et sont organisés en une dizaine de séances en petits groupes. Si vous êtes intéressé(e), prenez contact auprès de votre caisse de retraite. Vous trouverez d'ailleurs sur le site internet www.pourbienvieillir.fr des quiz et une carte interactive vous permettant de consulter les ateliers organisés par les caisses de retraite près de chez vous.
    Agirc Arrco : Les 17 centres de prévention Bien vieillir Agirc-Arrco organisent régulièrement des conférences et ateliers Mémoire dans le cadre de parcours de prévention personnalisés. Pour connaître le centre de prévention le plus proche de votre domicile, rendez-vous sur le site www.centredeprevention.com

    Broque17 > Les handicapés à 80% ont-ils des aides particulières pour eux ou pour leurs conjoints-aidants?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Bonjour. Vous et votre conjoint pouvez bénéficier de séjours de loisirs et de répit dans des structures adaptées. Pour plus d?information, rendez-vous sur le site www.vrf.fr (copier ce lien dans l'adresse de votre navigateur).

    Locataire > Après une période très difficile cet hiver (dorsalgie aiguë). L'infirmière venue m'aider à la toilette a dit qu'il était absolument nécessaire d'enlever la baignoire pour la remplacer par une douche. Je suis locataire. Le propriétaire fait la sourde oreille et mon budget ne me permet pas de le faire. Ma caisse de retraite peut-elle me conseiller?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Cnav
    : Bonjour, en tant que locataire, vous êtes également éligible à nos aides. Toutefois, il faut s'assurer de l'accord de votre propriétaire. Il y a toujours le risque qu'il vous demande de remettre le logement en état à vos frais lors de votre départ. C'est pourquoi il paraît préférable dans cette situation de prendre d'abord des conseils juridiques spécialisés sur les questions de logement, ce que vous pouvez faire auprès de votre Agence départementale pour l?information sur le logement (ADIL) www.anil.org/votre-adil/.
    Si vous êtes locataires du parc social, sachez que certaines caisses ont engagé récemment des relations avec les bailleurs sociaux pour pouvoir répondre au mieux à ce type de demande. Dans ce cas-là, votre caisse pourra servir de relais entre vous et votre bailleur. Contactez votre caisse de retraite au 39 60.

    Agirc Arrco : Des solutions d'aménagement plus légères et ne nécessitant pas l'accord de votre propriétaire peuvent peut-être être envisagées. Si vous avez plus de 75 ans et que vous êtes retraité Agirc ou Arrco, nous vous conseillons de demander un diagnostic Bien chez moi. Un ergothérapeute (expert diplômé d'Etat) viendra à votre domicile et vous apportera des conseils d'aménagement qui prendront en compte vos souhaits et vos habitudes de vie. Une participation financière de 15 euros vous sera demandée. Pour prendre rendez-vous, contactez le 0 810 360 560 (5 centimes/minute + prix d'appel).

    Mariejeanne > Malgré nos petites retraites agricoles, la MSA ne veut pas nous accorder une aide aux vacances. Mon mari invalide 80 pour cent.
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Bonjour Marie-Jeanne, nous vous conseillons de vous adresser à l'ANCV (l'Agence nationale pour les chèques-vacances) qui propose une aide aux vacances aux retraités modestes. Pour en savoir plus : www.ancv.com (copier ce lien dans l'adresse de votre navigateur).

     Maile > J'utilise les services Age d'or pour mes déplacements ponctuels en raison de mon état de santé. Ces derniers m'ont conseillé de me rapprocher de mes caisses de retraites pour avoir des bons de transports. Y ai-je droit dans la mesure où je suis bien imposable? Merci
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Bonjour, vous pouvez en effet bénéficier du service Sortir Plus proposé par les caisses Agirc et Arrco à leurs retraités de 80 ans et plus. A noter que les ressources n'entrent pas en ligne de compte.
    Pour plus d'informations ou pour demander à bénéficier du service Sortir Plus, contactez le 0 810 360 560 (5 centimes/minute+ prix d'appel).

     Mémère70 > Mon père vient d'entrer en Ehpad ; il a droit à l'APA. Existe-t-il d'autres aides financières dont il pourrait bénéficier pour alléger les frais ? Je précise que ma mère réside encore dans leur appartement, dont ils sont propriétaires.
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Bonjour, Les dispositifs proposés par les caisses de retraite ne peuvent être cumulés avec le bénéfice de l'APA.
    La Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie a lancé en 2015 un site internet www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr qui permet de disposer d'une vision complète des aides possibles et des acteurs que vous pouvez solliciter en complément.

     Georgette > Maman habite un appartement au quatrième étage, accessible par les escaliers. Quelles possibilités s'offrent à elle pour pouvoir sortir plus facilement de chez elle? Cordialement.
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Bonjour Georgette, si votre mère est retraitée Agirc ou Arrco et qu'elle a plus de 80 ans, elle peut utiliser le service Sortir Plus. Celui-ci lui permettra d'organiser des sorties accompagnées par un professionnel de l'aide à domicile ou du transport accompagné. Le coût de ce service réglable par CESU, est largement pris en charge par la caisse de retraite Agirc-Arrco. Pour plus d'informations, ou pour demander à bénéficier du service Sortir Plus, contactez le 0 810 360 560 (5 centimes/minute + prix d'appel).

    René et Odette > Comment avoir une assistance pour le retour d'hôpital de mon mari, 84 ans? Il a de grosses difficultés à se déplacer? Il nous faudrait de l'aide pour la toilette et un peu de ménage. Il est hospitalisé depuis le 15 mars, je ne connais pas encore la date de sortie, on me dit dans deux mois.
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Bonjour, après une hospitalisation, il est important de pouvoir compter sur de bonnes conditions de retour à son domicile. L'aide au retour à domicile après hospitalisation (ARDH) est une aide temporaire qui pourra faciliter le retour à domicile de votre mari et favoriser son rétablissement dans les meilleures conditions. L'ARDH comprend les mêmes services d'aides à domicile (livraison des courses, transports) que ceux figurant dans le cadre du plan d'actions personnalisé.
    L'ARDH est mise en place pour une durée maximale de 3 mois à compter de la date de retour à domicile.
    Vous devrez en faire la demande dès que possible. Il est impératif qu?elle soit effectuée avant la sortie d'hôpital de votre mari, auprès du service social de l?établissement.
    Le lien vers le dossier de demande d'ARDH https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-aide-retour-domicile.pdf

    Jean > Quel est le revenu maximum pour avoir droit à des aides pour une femme de ménage? Et quels documents fournir?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > La Cnav  
    : Bonjour Jean, l'aide à domicile peut être attribuée par la caisse régionale du retraité ou, en dessous d'un certain seuil de ressources, par l'aide sociale départementale.
    Procurez-vous l'imprimé de demande d'aide à domicile pour « Bien vieillir chez soi » auprès d'une mairie, d'un centre communal d'action sociale (CCAS), de votre caisse de retraite, ou sur notre site internet :
    https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-aide-bien-vieillir.pdf
    Complétez-le et adressez-le à votre caisse de retraite. Votre caisse procède à son étude et commande une évaluation auprès de la structure évaluatrice.

    Agirc Arrco : Si votre besoin est momentané et nécessite une réponse rapide (après une maladie par exemple), et si vous êtes un retraité Agirc-Arrco de plus de 75 ans, vous pouvez bénéficier du service « Aide à domicile momentanée » mis en place par l'Agirc-Arrco. Pour le demander, il vous suffit de contacter le 0 810 360 560 (5 centimes/minute + prix d'appel). Et il n'y a pas de document à fournir.

    Coco > Je vais être opérée de la coiffe des rotateurs de l'épaule droite. Je serai hospitalisée et je ne pourrai pas me servir du bras droit durant six semaines. Ai-je droit a une aide a domicile pour cette période?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Bonjour. Après une hospitalisation, il est important de pouvoir compter sur de bonnes conditions de retour à son domicile. Elles contribuent indéniablement à se rétablir de façon optimale, en toute sécurité et sérénité. L'aide au retour à domicile après hospitalisation (ARDH) répond à cet objectif.
    C'est une aide temporaire qui pourra faciliter le retour à domicile de votre mari et favoriser son rétablissement dans les meilleures conditions.
    L'ARDH est mis en place pour une durée maximale de 3 mois effectifs à compter de la date de retour au domicile.
    Vous devrez faire la demande d'ARDH dans l'idéal avant votre hospitalisation. Il est impératif que votre demande soit effectuée avant votre sortie d'hôpital, auprès du service social de l'établissement
    https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-aide-retour-domicile.pdf

    Sibylles > Bonjour. Faut il prouver que je suis diminuée physiquement pour avoir une avoir une aide ménagère? Le montant est il forfaitaire ou proportionnel aux revenus? merci de vos réponses !
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Bonjour. Après le dépôt de votre demande, si vous remplissez les conditions, une structure prendra rendez-vous avec vous pour évaluer votre situation à votre domicile.
    Cette évaluation est indispensable pour nous aider à mieux définir l'ensemble de vos besoins et nous permettre de vous apporter une réponse adaptée.
    A l'issue de ce rendez-vous, cette structure pourra vous proposer un plan d'actions personnalisé, pour vous aider dans votre vie quotidienne.
    Le montant des aides proposées dépendra du niveau de vos ressources et le cas échéant de celles de votre conjoint(e). Vous trouverez le dossier de demande d?aide pour « Bien vieillir chez soi » ici https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-aide-bien-vieillir.pdf

    anisogoma55 > Je dois changer ma mère de maison de retraite, car son état de santé est de plus en plus mauvais et, depuis le décès de mon père, elle se retrouve seule dans le Midi alors que je suis dans l'Est. Puis je prétendre à une aide en vue du rapprochement des familles?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Pour trouver une maison de retraite adaptée à la situation de votre mère et plus proche de votre domicile, vous pouvez contacter la caisse de retraite complémentaire de votre mère (ou la vôtre) qui vous orientera. Vous pouvez également consulter les sites: www.ehpadhospiconseil.fr et www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr (copier ces liens dans l'adresse de votre navigateur).

     amapola12 > Opérée d'un cancer du sein gauche avec reconstruction en 2014 et 2015, j'aimerais pratiquer une activité sportive en plus de la marche. Existe-t-il des programmes adaptés à ma situation, étant donné que j'ai des revenus proches d'environ 800 euros par mois ?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Pour les actions collectives de prévention, il n'y a pas de critères de ressources. L'activité physique est essentielle pour vous récupérer pendant et après cette période difficile.
    Les centres de prévention Bien vieillir Agirc Arrco peuvent vous proposer un bilan et vous orienter vers des associations d'activité physique locales. En savoir plus : www.centredeprevention.com

    Kant75 > J'ai 85 ans. Mon logement ne répond plus à mes besoins (trop grand et pas sécurisé). Que pouvez-vous me proposer?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Il existe une alternative entre votre domicile et les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Les résidences services, les logements foyers, les béguinages et autres formules de logement intermédiaire peuvent satisfaire vos attentes. Qu'il s'agisse de maisons individuelles ou d'appartements, dont vous pouvez être locataire ou propriétaire, ce type de logement est aménagé pour votre sécurité et offre des espaces communs favorisant la vie sociale. Tout en vivant en toute indépendance, les résidents ont accès à un ensemble de services facultatifs et payants comme la restauration, la blanchisserie, les animations et autres activités.
    Pour plus d'information, contactez le 39 60 ou rendez-vous sur le site de l'Assurance retraite : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home/retraites/bien-vivre-sa-retraite/un-logement-adapte/lieux-de-vie-collectifs.html


    Francinette > Âgée de 76 ans, propriétaire de mon logement, je suis veuve et je vis seule. Je désire dans le cadre du maintien à domicile des personnes âgées, remplacer ma baignoire pour une douche. Je me suis mise en rapport avec ma caisse de retraite AG2R (ARRCO) de Rennes. Après avoir exposé mon problème, on m'a de suite demandé mes ressources mensuelles et on m'a répondu aussitôt que je dépassais le barème. J'ai donc demandé quel était le plafond et on m'a répondu qu'ils n'avaient pas à me le communiquer! Est-ce normal? j'ai trouvé cela un peu expéditif et j'en suis restée là ...
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Bonjour Francinette,
    Pour l'essentiel, l'aide apportée par les régimes Agirc et Arrco à leurs assurés se traduit par de l'accompagnement et des services. Exceptionnellement, des aides financières directes peuvent être attribuées par les caisses, mais celles-ci décident des critères d'attribution en toute autonomie, au cas par cas, et en fonction de leurs propres contraintes budgétaires.

    Van Gogh > Bonjour, retraitée depuis un an, j'avais le statut de travailleuse handicapée dans la vie active. Pourrais-je prétendre à une aide de ma caisse de retraite pour l'aménagement de ma salle de bain et de mes toilettes pour pallier les difficultés de l'âge et du handicap?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Bonjour, Votre CARSAT peut vous proposer un dispositif d?aide vous assurant un soutien financier et un accompagnement par un professionnel de l?habitat. Le montant de l'aide est déterminé en fonction du montant des travaux et de vos ressources, dans la limite de 3500 euros, il n'existe pas de critères d'âge. Un financement complémentaire peut éventuellement vous être accordé par l'ANAH (www.anah.fr)
    Pour plus d'information, rendez-vous sur le site de l?Assurance retraite : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home/retraites/bien-vivre-sa-retraite/un-logement-adapte/j-adapte-mon-logement.html ou contactez votre caisse de retraite au 39 60

    Floredunet > Comment faire pour bénéficier d'un suivi psychologique et de conseils de nutrition?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Cnav : Bonjour. Etre bien dans son corps, se nourrir l'esprit, rester en contact mais aussi penser à soi, veiller à sa santé... Découvrez le site : www.pourbienvieillir.fr et ses conseils d'experts pour profiter pleinement de la vie.
    De plus, votre caisse de retraite vous propose des ateliers afin de vous permettre d?acquérir de bons réflexes nutritionnels. Ces ateliers sont assurés par des animateurs qualifiés et sont organisés en une dizaine de séances en petits groupes. Si vous êtes intéressé(e), prenez contact auprès de votre caisse de retraite.

    Agirc Arrco : Si vous êtes assurée Agirc ou Arrco, vous pouvez bénéficier dès l'âge de 50 ans d'un bilan de prévention médical, psychologique et social. A la suite de ce bilan, des conférences et ateliers thématiques vous seront proposés, notamment sur la nutrition, mais aussi sur le sommeil, la mémoire, etc. La participation demandée est de 15 euros. Pour connaître le centre de prévention le plus proche de votre domicile, rendez-vous sur le site www.centredeprevention.com

    Azuro > Ma maman de 94 ans peut-elle bénéficier du portage de repas à son domicile?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour.
    En fonction de son état de santé, plusieurs options sont possibles:
    - certaines communes ou structures d?accueil proposent des services de restauration collective, ce qui vous évite de prendre vos repas seul chez vous;
    - le portage des repas à domicile par des entreprises spécialisées lorsque vous n?êtes plus en mesure de préparer vous-même votre repas;
    - l'aide à la préparation des repas grâce à une aide à domicile
    https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-aide-bien-vieillir.pdf (copier ce lien dans l'adresse de votre navigateur).

    Lorraine > Est-il possible d'avoir une aide afin de savoir lorsque l'on sonne à la porte d'entrée. Je ne suis pas propriétaire de la maison dans laquelle je vis. Je suis plus que malentendante et je ne peux pas renouveler ma prothèse auditive - trop chère et trop mal remboursée par CPAM. Donc je suis dans un monde de silence.
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour Lorraine,
    il existe des systèmes lumineux qui s'adaptent aux sonnettes et carillons afin de vous alerter visuellement quand un visiteur se présente à votre porte.
    Si vous vivez en région parisienne, nous vous conseillons de visiter l'Espace idées Bien chez moi à Paris, dans le 10ème arrondissement. Un conseiller vous renseignera sur les différentes solutions existant en la matière. Pour contacter l'Espace idées Bien chez moi, appelez le 01 71 72 58 00 ou par mail: accueil@espace-idees..
    Dans la plupart des départements, il existe aussi des centres d'information et de conseils sur les aides techniques (Cicat) qui pourront vous renseigner.

    Annielyo > Comment obtenir une aide pour une alarme sécurité ?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour, les caisses de retraite peuvent vous proposer de prendre en charge une partie du financement d'un dispositif de téléassistance. Pour cela, vous devez remplir le formulaire de demande d'aide pour Bien vieillir chez soi et l'adresser à votre Carsat : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-aide-bien-vieillir.pdf
    En fonction de votre situation, un évaluateur sera missionné à votre domicile, il pourra proposer à la caisse une prise en charge d'un ensemble de réponses parmi lesquelles un dispositif de télé assistance pourra être pris en charge financièrement.

    michel > J'ai un énorme problème: je n'ai pratiquement plus de dents et les appareils sont trop chers. Y a-t-il des aides?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Les caisses de retraite ne sont pas compétentes en première intention. Prenez contact avec la CPAM (au 3646) ou votre complémentaire santé qui pourra éventuellement vous attribuer une aide exceptionnelle.

    Jacile 47 > Mon mari qui aura 80 ans le 14 mai prochain, est muni d'un pace-maker et d'un défibrillateur à la suite d'une complication cardiaque pour laquelle il est traité depuis plus de vingt ans. Il ne peut donc plus passer la débroussailleuse. L'entretien des abords devient problématique, et je suis inapte à le remplacer. Non imposable, nous ne pensons pas pouvoir bénéficier d'un crédit d'impôt pour l'emploi de Cesu, par exemple. Pouvons nous espérer une aide? Merci.
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour.
    Les caisses d'assurance retraite peuvent prendre en charge différentes formes d'aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile:
    Pour pouvoir en bénéficier, vous devrez d'abord déposer un dossier de demande d'aide pour « Bien vieillir chez soi » auprès de la caisse d'assurance retraite de votre région. Vous trouverez le dossier de demande d'aide à partir du lien suivant : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-aide-bien-vieillir.pdf .
    Après l'étude de votre situation et une évaluation de vos besoins, ces aides pourront vous être proposées en fonction des services existants à proximité de votre domicile.
    Le montant de ces aides dépendra du niveau de vos ressources et le cas échéant de celles de votre conjoint(e) et sera déterminé à partir d?un barème national.

    Fanie > Quelle caisse doit prendre en charge les aides ? Est-ce celle qui verse la retraite la plus importante ?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour,
    Pour bénéficier des aides Cnav / Carsat, il faut effectivement être retraité à "titre principal" du régime général. Cela signifie concrètement que ce doit être le régime qui vous verse la pension la plus importante.
    Pour votre caisse de retraite complémentaire, c'est également celle qui vous verse l'allocation la plus importante qui est compétente en action sociale. Si vous vous questionnez, vous pouvez consulter le site agirc-arrco.fr pour l'identifier. (https://services.agirc-arrco.fr/dopli/)

    diego76 > Bonjour, A quelle aide aurai-je droit pour un déménagement sachant que le total de mes retraites est de 1090 euros?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour, l'Assurance retraite ne finance pas les frais engendrés par le déménagement d'un retraité.
    Toutefois, si ce déménagement fait suite à une situation de fragilité, vous pourriez bénéficier d'une aide temporaire destinée à vous apporter une amélioration de vos conditions de vie à domicile.
    Si votre situation le justifie, nous vous invitons à prendre contact avec les services de la caisse d'assurance retraite de votre région au 39 60, en vue de déposer une demande d'Aide aux situations de rupture. Pour remplir cette demande, rendez-vous sur le site de l'Assurance retraite: https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home/retraites/bien-vivre-sa-retraite/etre-aide-au-quotidien/faire-face-moments-difficiles.html (copier ce lien dans l'adresse de votre navigateur).

    Framboise > Bonjour, quelle aide possible pour le repos des aidants ?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Il existe plusieurs dispositifs susceptibles de vous intéresser.
    Nous vous conseillons le dispositif Vacances répits famille : www.vrf.fr pour les personnes dépendantes et leurs aidants.

    Marie > Bonjour à tous, Mon défunt mari avait un numéro de sécurité sociale depuis 2006. J'ai une petite retraite de réversion Cnav de environ 67 ou 68 euros par mois. Ai-je le droit à la carte vitale? Comment faire pour l'avoir? La caisse peut-elle me donner des des conseils pour m'y retrouver? Merci
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour Marie, votre problématique ne concerne pas la retraite mais la Caisse primaire d'Assurance maladie. Nous vous conseillons donc de vous rapprocher du centre qui gère votre dossier. Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site de l'Assurance maladie www.ameli.fr ou contactez un conseiller au 36 48 (service 0,06 euro / minute + prix appel.)

    Flefle > Je me fais livrer des repas quand ma femme n'est pas là le midi, je suis handicapé, merci de me dire si je pourrais prétendre à une aide de la CNRACL?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour. Nous vous conseillons de vous renseigner directement auprès de la CNRACL. Pour les contacter, rendez-vous sur la page www.cdc.retraites.fr/portail/spip.php
    (copier ce lien dans l'adresse de votre navigateur).

    Albou477 > Je vis seul et j'emploie de 4 à 6 heures/mois une aide à domicile. Je suis en traitement depuis deux mois en chimiothérapie ce qui me fatigue beaucoup et m'a contraint à faire appel au portage de repas. Quelles aides puis-je espérer?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour, les caisses de retraite proposent, sous conditions, différentes formes d'aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités : des services à domicile : l'entretien du logement, les courses, la préparation des repas ; d'autres types de services : portage de repas, transport accompagné, hébergement temporaire en établissement; la réalisation de travaux d?aménagement du logement
    Pour pouvoir en bénéficier, vous devrez d'abord déposer un dossier de demande d'aide pour "Bien vieillir chez soi" auprès de la caisse de retraite de votre région : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-aide-bien-vieillir.pdf
    En fonction de votre situation et de vos ressources, une prise en charge d'un portage de repas pourra vous être proposé.

    Albou477 > Je vis seul et j'emploie de 4 à 6 heures/mois une aide à domicile. Je suis en traitement depuis deux mois en chimiothérapie ce qui me fatigue beaucoup et m'a contraint à faire appel au portage de repas. Quelles aides puis-je espérer?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour, les caisses de retraite proposent, sous conditions, différentes formes d'aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités: des services à domicile : l'entretien du logement, les courses, la préparation des repas,
    d'autres types de services : portage de repas, transport accompagné, hébergement temporaire en établissement,
    la réalisation de travaux d'aménagement du logement
    Pour pouvoir en bénéficier, vous devrez d'abord déposer un dossier de demande d'aide pour "Bien vieillir chez soi" auprès de la caisse de retraite de votre région : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-aide-bien-vieillir.pdf (copier ce lien dans l'adresse de votre navigateur).
    En fonction de votre situation et de vos ressources, une prise en charge d'un portage de repas pourra vous être proposé.

    Bob39 > Comment savoir qui contacter pour demander une aide ? Y a-t-il des justificatifs financiers ou médicaux à présenter ?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour,
    Vous pouvez contacter votre CARSAT afin de bénéficier d'une aide. Pour cela, retournez le formulaire de demande d'aide pour "Bien vieillir chez soi" https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-aide-bien-vieillir.pdf
    Comme le formulaire l'indique, il faudra joindre à votre envoi un relevé d'imposition. En fonction de votre situation, une aide adaptée pour vous être proposée.

    Jluc85 > Je suis en situation de surendettement avec un plan de remboursement Banque de France, et je dois changer d'appareil auditif mais mes moyens ne me le permettent pas. La Sécurité sociale ne rembourse que 120 euros et la mutuelle très peu. Puis-je obtenir une aide de Pro-Btp sachant que le coût avoisine les 1500 euros pour une oreille?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour.
    D'une manière générale, l'action sociale des régimes Agirc et Arrco se traduit par des prestations de service. Cependant, exceptionnellement, les caisses de retraite complémentaire peuvent attribuer des aides financières directes. La décision leur appartient et se fait au cas par cas selon des critères qui leur sont propres. Nous vous conseillons donc de contacter le service Action sociale de Pro BTP au 01 49 54 40 00 ou par mail : accueil@probtp.com.

    Fleur 63 > J'ai le projet de vendre ma maison située à la campagne afin de m'installer en ville. Mais, étant âgée de 74 ans, l'idée d'un déménagement m'angoisse ; j'ai peur de ne savoir faire face à toutes les démarches liées à ce changement. Pouvez-vous me dire si des aides sont possibles, dans ce genre de situation ?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Bonjour,
    Votre caisse régionale peut vous conseiller et vous soutenir en cas de déménagement. Elle peut vous accompagner dans le cadre de vos démarches administratives à travers l'aide en cas de situation de rupture (ASIR). Vous devez vous procurer un dossier de demande d?aide que vous devrez adresser à votre caisse régionale qui l'étudiera.
    Le formulaire est accessible au lien suivant : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-aide-situa-rupture.pdf.
    Pour plus d'information, rendez-vous sur le site de l'Assurance retraite : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home/retraites/bien-vivre-sa-retraite/etre-aide-au-quotidien/faire-face-moments-difficiles.html

    Framboise > Bonjour, quelle aide possible pour le repos des aidants ?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco
    > Il existe plusieurs dispositifs susceptibles de vous intéresser.
    Nous vous conseillons le dispositif Vacances répits famille : www.vrf.fr pour les personnes dépendantes et leurs aidants.

    amapola12 > Opérée d'un cancer du sein gauche avec reconstruction en 2014 et 2015, j'aimerais pratiquer une activité sportive en plus de la marche. Existe-t-il des programmes adaptés à ma situation, étant donné que j'ai des revenus proches d'environ 800 euros par mois ?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Pour les actions collectives de prévention, il n'y a pas de critères de ressources. L'activité physique est essentielle pour vous récupérer pendant et après cette période difficile.
    Les centres de prévention Bien vieillir Agirc Arrco peuvent vous proposer un bilan et vous orienter vers des associations d'activité physique locales. En savoir plus : http://www.centredeprevention.com

    Fanie > J'ai une retraite de la Cnav, une de l'Ircantec et une de l'Agirc. Qui prend en charge l'action sociale ?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > S'il s'agit d'une aide financière, c'est la Cnav (retraite de base) qui est compétente ; contact possible au 3960. Pour les actions et services proposées par vos retraites complémentaires, vous pouvez les solliciter indifféremment.

    Suzanne13 > Est-il possible d'obtenir une aide financière de la part de la Carsat pour les vacances ? La Carsat de Marseille m'a dit que ce n'était pas possible, et je lis le contraire partout...
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour,
    Je vous conseille de prendre contact directement avec l'ANCV qui pourra vous proposer une réponse dans le cadre de son dispositif "seniors en vacances". En fonction de votre situation, le professionnel missionné par l'ANCV vous aidera à identifier comment bénéficier d'aides financières complémentaires. Pour plus de détails, contactez le 0825 844 344

    Phil94 > Ma mère ne conduit plus. La voisine qui la véhiculait pour ses sorties en ville a déménagé. Ma mère peut-elle percevoir une aide d'un organisme pour rémunérer (par exemple en participant aux frais d'essence) une personne de son choix ?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Si votre mère est retraitée Agirc ou Arrco et a plus de 80 ans, elle peut bénéficier de la prestation Sortir Plus. Ce service mobilise des professionnels agréés que votre mère pourra régler par CESU qui lui seront adressés.
    Contacter le 0810 360 560

    Phil94 > Ma mère ne conduit plus. La voisine qui la véhiculait pour ses sorties en ville a déménagé. Ma mère peut-elle percevoir une aide d'un organisme pour rémunérer (par exemple en participant aux frais d'essence) une personne de son choix ?
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Si votre mère est retraitée Agirc ou Arrco et a plus de 80 ans, elle peut bénéficier de la prestation Sortir Plus. Ce service mobilise des professionnels agréés que votre mère pourra régler par CESU qui lui seront adressés.
    Contacter le 0810 360 560

    manille37 > Mon père s'occupe beaucoup de ma mère qui est très dépendante dans tous les gestes de la vie au quotidien, bientôt 90 ans, il est très fatigué. Mais ma mère est très exigeante et ne veux pas entendre parler de maison de retraite, de fauteuil roulant. La maison n'est pas du tout adaptée pour son grand handicap. Mon père s'épuise, et nous, les enfants nous n'avons aucune solution pour qu'ils soient mieux.
    La Cnav et l'Agirc-Arrco > Bonjour, Il existe plusieurs solutions susceptibles de répondre aux besoins de votre mère et de votre père.
    Vous pouvez solliciter une aide à l'amélioration de l'habitat pour adapter votre logement sans avoir à en déménager. Ces aides sont plafonnées à 3 500 euros, des financements complémentaires pourront être sollicités auprès de l'ANAH.
    Remplissez le formulaire accessible au lien suivant : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-aide-bien-vieillir.pdf
    Et adressez le à la Carsat.
    D'autres solutions d'habitat intermédiaire peuvent également être proposés : entre l'adaptation du logement individuel et la maison de retraite médicalisée, il existe des solutions alternatives : logements foyers, résidences service, etc. Renseignez vous auprès de votre mairie et/ou de votre CCAS pour identifier une solution adaptée. Pour plus de renseignements, rendez vous sur : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home/retraites/bien-vivre-sa-retraite/un-logement-adapte/lieux-de-vie-collectifs.html.


    23/03/2016

    Résultats 2015 des régimes de retraite complémentaire Agirc et Arrco

    Les régimes Agirc et Arrco enregistrent un déficit global de 3,02 milliards d’euros en 2015 contre 3,15 milliards en 2014. Les mesures prises par les partenaires sociaux dans le cadre des accords paritaires ont permis de stabiliser ce résultat.


     

    22/03/2016

    Nouvelle présidence de l’Agirc

    Le 22 mars 2016, Frédéric Agenet a été élu président du Conseil d’administration de l’Agirc selon le principe de l’alternance de la présidence tous les deux ans entre le collège des employeurs et le collège des salariés. Jean-Paul Bouchet (CFDT Cadres) a été élu vice-président au titre du collège des salariés.


    18/03/2016

    L'Agirc et l'Arrco à La Nouvelle République du Centre-Ouest

    Après La Voix du Nord la semaine dernière, c'est au tour de La Nouvelle République du Centre-Ouest d'accueillir l'Agirc-Arrco pour un tchat sur l'accord du 30 octobre 2015.
    Il se tiendra vendredi 18 mars, de 17 à 19h dans les locaux tourangeaux du journal.
    François-Xavier Selleret, directeur général de l'Agirc et de l'Arrco, et son équipe répondront aux questions des lecteurs.
    Pour suivre le tchat : www.lanouvellerepublique.fr
    Consulter les questions / réponses


    22, 23/03/2016

    Salon Urbaccess.

    Les 22 et 23 mars, l'Agirc et l'Arrco participeront aux côtés de l'Assurance retraite au Salon Urbaccess à la Porte de Versailles.

    L'occasion pour les régimes de retraite complémentaire de faire connaître aux professionnels les prestations mises en oeuvre par leur action sociale en faveur de la mobilité et du maintien de l'autonomie des seniors (dispositif Sortir Plus, Diagnostic et Espace idées Bien chez moi, solutions Vision et habitat développées en partenariat avec l'Institut de la vision...).

    Urbaccess est un salon professionnel spécialisé dans l'aménagement de la ville et des lieux de vie. Il accueille chaque année une centaine d'exposants : industriels, associations, sociétés de services, fédérations professionnelles ou collectivités.

    Infos pratiques :
    Date : les 22 et 23 mars, de 9h30 à 18h
    Lieu : Paris, Porte de Versailles, hall 5-2.
    Badge visiteur à télécharger sur www.urbaccess.fr/participer/visiter/inscription.html


    07/03/2016

    Le Salon des Entrepreneurs s'est déroulé les 3 et 4 février au Palais des Congrès de Paris.

    L'Agirc et l'Arrco y ont répondu aux questions de près de 300 personnes sur des thèmes tels que l'impact d'un changement de statut sur la protection sociale, l'acquisition de droits à retraite pendant les périodes de chômage ou encore le cumul-emploi retraite.

    Nouveauté 2016 : des entretiens information retraite ont également permis à une soixantaine de visiteurs de faire le point sur leurs droits au cours d'un entretien individuel d'une trentaine de minutes avec un conseiller retraite.


    06/03/2016

    L'Agirc-Arrco dimanche sur France bleu

    François Xavier Selleret participera dimanche à "Toute l'Europe", le magazine hebdomadaire de France bleu consacré à l'Union européenne, à ses enjeux et à ses problématiques.

    L'émission portera sur les seniors et les retraites en Europe.
    François-Xavier Selleret sera entouré de deux autres invités : Florence Legros, économiste spécialiste des retraites et Jean-Paul Barbiche, de l'Ecole européenne des grands-parents.

    Le programme sera diffusé dimanche, de 15 à 16h sur France bleu (107.1) et sera également disponible en podcast sur les sites de francebleu.fr et touteleuope.eu.


    16/02/2016

    Suppression de l’envoi systématique des attestations fiscales papier

    Depuis 2015, l’Agirc et l’Arrco ont décidé – à l’instar de la Cnav – de cesser, l’envoi systématique à leurs allocataires des attestations fiscales sur support papier (1).

    Une décision qui intervient par ailleurs dans un contexte global de forte réduction des coûts de gestion et qui permettra à la retraite complémentaire d’économiser environ 10 millions d’euros par an.

    Pour bénéficier de l’information relative à son revenu net fiscal, l’allocataire peut désormais retrouver ses documents via son espace personnel accessible le site des groupes de protection sociale.

    Pour connaître le groupe de protection qui gère votre dossier

    (1)  L’envoi systématique est maintenu pour les allocataires qui ne bénéficient pas du service de la déclaration préremplie des revenus : notamment, les personnes résidant à l'étranger ou dans des collectivités territoriales d’outre-mer (Nouvelle-Calédonie, Saint-Pierre et Miquelon…).


    27/01/2016

    Baromètre OCIRP France-Info Le Monde Autonomie 2015

    Année après année, le Baromètre Autonomie OCIRP – France Info – Le Monde enregistre la prise de conscience, l’attitude, les comportements des Français face au vieillissement et au problème de l’autonomie.
    À l’époque où le premier Baromètre OCIRP avait été publié, les politiques publiques avaient pris du retard dans ce domaine, retard qu’elles s’appliquent désormais à combler. Par voie de conséquence, les résultats de l’année 2015 portent la marque de cette volonté, enregistrent des progrès en termes de prise de conscience et de besoins exprimés. Ce qui est logique, après tout : les Français, à mesure qu’ils avancent en âge, gagnent en maturité.

    Pour en savoir plus, consultez notre site internet : http://www.ocirp.fr


     

    14/01/2016

    8e débat Autonomie OCIRP

    Organisé par l’OCIRP et ses membres, en partenariat avec France Info, Le Monde, LCP et Les Echos.

    Le nombre de personnes en perte d’autonomie devrait doubler en France d’ici à 2060 selon l’INED.
    C’est pourquoi l’OCIRP anime chaque année une réflexion commune sur le sujet entre groupes de protection sociale, mutualité, partenaires sociaux, entreprises et responsables politiques.

    Le 21 janvier 2016 à la Maison de la Radio, alors que la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement entrera en vigueur, le 8ème Débat OCIRP Autonomie mettra l’accent sur le financement durable du risque de perte d’autonomie.

    Il aura pour thème : « Perte d’autonomie, quelles politiques, quels financements ? » et accueillera notamment Madame Laurence ROSSIGNOL, Secrétaire d’Etat chargée de la Famille, de l’Enfance, des Personnes âgées et de l’Autonomie et Luc FERRY, philosophe et écrivain.

    Les membres et partenaires, AG2R LA MONDIALE, HUMANIS, KLESIA, MALAKOFF MEDERIC, MUTEX et PRO BTP interviendront sur le thème : « L’autonomie : la place et le rôle de la protection sociale complémentaire».
    Pour participer au 8e débat Autonomie, merci de remplir le formulaire sur le site de l'OCIRP


     

    09/12/2015

    Prix 2015 de l’Observatoire des Retraites

    Le Prix de l’Observatoire des Retraites a été décerné le 9 décembre 2015 à Pierre Nocerino pour son mémoire de sociologie sur la sauvegarde de l’autonomie des personnes âgées hébergées en établissement.

    Lire un aperçu du mémoire de Pierre Nocerino en BD

    Un second prix a été attribué à Pierre Martel pour son mémoire d’actuariat sur la construction d’un modèle de calcul des réserves appliquant la directive européenne Solvabilité 2 pour les régimes de retraite capitalisée en points de type Préfon.

    Lire le communiqué de presse

    Consultez le site de l'Observatoire des retraites


     

    26/11/2015

    Réponses aux questions des internautes sur l'accord du 30 octobre 2015, lors du tchat en partenariat avec Notre-temps 

    Afin de mieux comprendre les nouvelles règles de la retraite complémentaire, François Xavier Selleret, directeur général de l'Agirc et de l'Arrco et de Pierre Chaperon, directeur du Cabinet, ont répondu aux questions des internautes lors d'un tchat, jeudi 26 novembre 2015, de 10h30 à 11h30.

    • Question > Je suis en retraite depuis 4 ans. Suis je concernée par la baisse des retraites?

    L'Agirc et l'Arrco > Grâce au partage des efforts entre les retraités, les actifs et les entreprises et à l'application d'une clause plancher dans le cadre de la revalorisation des points Agirc et Arrco, votre retraite ne baissera pas.

    • Question > Bonjour, Je suis né en mai 1957, j'ai commencé à travailler à 16 ans. J'ai plus de 5 trimestres cotisés avant mes 20 ans. Je peux prétendre à un départ anticipé pour carrière longue le 01/06/2017. Suis-je concerné par l'accord du 30/10/2015 ?

    L'Agirc et l'Arrco > Non, le coefficient de solidarité mis en place par l'accord du 30 octobre 2015 ne concerne que les départs en retraite qui interviendront à compter du 1er janvier 2019.

    • Question > Né en 1959 j'ai commencé à travailler à 16 ans. Avec les nouvelles lois je vais devoir travailler 45 ans pour avoir une retraite complémentaire pleine. Pourquoi agir seulement sur les actifs qui vont travailler plus et gagner moins? Il me semblerait équitable de diminuer aussi les pensions des retraités actuels, qui sont partis beaucoup plus tôt. Allons un peu de courage si vous voulez faire quelque chose de bien.

    L'Agirc et l'Arrco > Les actifs ne sont pas les seuls concernés par l'accord du 30 octobre : les retraités et les entreprises sont également mis à contribution. C'est d'ailleurs grâce au partage des efforts entre l'ensemble de ces acteurs que la pérennité des régimes complémentaires sera assurée.

    • Question > Le malus de 10% est il sur 2 ou 3 années?

    L'Agirc et l'Arrco > Le coefficient de solidarité est applicable pour les personnes qui liquident leur retraite complémentaire au moment où elles ont acquis le taux plein au régime de base.
    Ce coefficient s'applique sur 3 ans dans la limite de l'âge de 67 ans.
    Un certain nombre d'exemptions de ce malus sont prévues:
    - Pour les personnes qui décalent d'un an la liquidation de leur retraite complémentaire.
    Dans un certain nombre d'autres situations par exemples les personnes exonérées de CSG.

    • Question > Le prix du point augmente à partir de 2016, quel sera son montant?

    L'Agirc et l'Arrco > En 2016, 2017 et 2018, le prix d'achat du point (également appelé salaire de référence) sera fixé en fonction de l'évolution du salaire moyen majoré de 2 %. Le prix d'achat du point Agirc 2016 est de 5,4455 euros. Le prix d'achat du point Arrco 2016 est de 15,6556 euros. Vous pouvez consulter régulièrement votre relevé de points sur votre espace personnel sur le site www.agirc-arrco.fr pour savoir combien de points vous avez acquis avec vos cotisations et celles de votre employeur.

    • Question > Pour les personnes des années 1940 actuellement en retraite, les pensions AGIRC et ARRCO vont-elles suivre l'inflation, stagner ou carrément baisser ?

    L'Agirc et l'Arrco > Les revalorisations des pensions de retraite Agirc et Arcco sont calculées en fonction de l'inflation -1 point. Pour autant, les partenaires sociaux ont maintenu une clause plancher qui empêche les retraites complémentaires de baisser en valeur absolue.

    • Question > Bonjour. J'ai 59 ans et je suis en ALD (affection de longue durée), que change le nouvel accord pour moi? Sachant que je peux prétendre à la retraite avec un dossier invalidité dès l'année de mes 60 ans.

    L'Agirc et l'Arrco > Si vous êtes né en 1956, vous n'êtes pas concerné par la réforme. Il en va de même pour les personnes qui bénéficient d'une retraite du régime général pour inaptitude à 62 ans ou pour incapacité permanente dès 60 ans.

    • Question > Quelle est l'incidence de cette réforme sur les travailleurs handicapés?

    L'Agirc et l'Arrco > Aucune. En effet, les coefficients de solidarité (qui concernent les liquidations prenant effet à compter du 1er janvier 2019 pour les personnes nées à compter du 1/01/1957) ne s'appliqueront pas aux travailleurs handicapés, qui justifient d'un taux minimum d'incapacité permanente (50 %) et qui peuvent bénéficier des dispositifs de retraite anticipée des travailleurs handicapés ou de retraite des travailleurs handicapés.

    • Question > Je suis née en février 1957. Dans le cadre des carrières longues, je pouvais prendre ma retraite le 1er mars 2017. Est-ce toujours le cas sans malus?

    L'Agirc et l'Arrco > Si vous êtes éligible au dispositif des carrières longues du régime de base, avant le 1er janvier 2019, le coefficient de solidarité ne s'appliquera pas à votre cas.

    • Question > Bonjour, mon mari est décédé à 44 ans en 2001, il a commencé à travailler après son service militaire, technicien et cadre supérieur pour son dernier poste. Puis-je toucher sa complémentaire ou dois-je attendre l'âge de sa retraite s'il avait vécu et combien aurais-je touché avant et après la nouvelle réglementation Agirc-Arrco?

    L'Agirc et l'Arrco > C'est l'âge du conjoint survivant qui est le seul déterminant : l'âge d'ouverture des droits de réversion est fixé à 55 ans à l'Arrco et à 60 ans à l'Agirc. A noter : vous pouvez demander cette réversion avant si vous aviez au moins deux enfants à charge au moment du décès. Par ailleurs, contrairement au régime de base, la réversion des retraites complémentaires n'est soumise à aucune condition de ressources. Nous vous invitons à vous rapprocher de la caisse de retraite complémentaire de votre époux afin de préciser votre situation. Enfin, sachez que l'accord Agirc-Arrco du 30 octobre ne concerne pas les règles de la réversion.

    • Question > En quoi les retraités sont ils concernés?

    L'Agirc et l'Arrco > La pérennité des régimes Agirc et Arrco est assurée grâce au partage des efforts entre les retraités, les actifs et les entreprises. S'agissant des retraités, la revalorisation de leurs pensions sera fixée en fonction de l'évolution des prix - 1 % (sans qu'elles puissent toutefois être inférieures par rapport à l'année précédente) et interviendra désormais en novembre.

    • Question > J'ai 58 ans, l'âge de ma retraite est 62 ans, si je pars à 62 ans quelles seraient les conséquences?

    L'Agirc et l'Arrco > Si vous obtenez le taux plein au régime de base à 62 ans, vous avez le choix entre :
    - partir à 62 ans avec l'application d'un coefficient de solidarité de 10 % sur votre retraite complémentaire pendant 3 ans (sauf si vous êtes exonéré de CSG),
    - ou différer d'un an votre départ en retraite pour éviter ce coefficient de solidarité,
    - ou différer de deux ans (ou plus) votre départ pour bénéficier d'une majoration temporaire.
    Dans tous les cas, nous vous conseillons d'utiliser le simulateur Retraite en ligne sur http://www.agirc-arrco.fr pour mieux vous rendre compte de l'impact financier de ce choix.

    • Question > Les 10% de décote si on part à la retraite à 62 ans, s'appliquent-ils sur le montant total de la retraite ou juste sur la retraite complémentaire (Agirc et Arcco)? Que se passe-t-il si une personne est au chômage à 62 ans : pour ne pas subir de décote, reste-t-elle au chômage un an de plus ?

    L'Agirc et l'Arrco > Le coefficient de solidarité s'applique sur la seule retraite complémentaire pendant une durée provisoire de trois ans maximum.
    Représentant en moyenne 30% de la pension globale, ce malus sur la retraite complémentaire diminue son montant de 3%.
    S'agissant de la situation des personnes au chômage, elles peuvent être dispensées du malus si elles sont exonérées de CSG.
    Dans le cas contraire, le malus s'applique si la personne ne décale pas d'un an la liquidation de ses droits à la retraite complémentaire.

    • Question > J'ai travaillé 20 ans dans le privé et suis depuis fonctionnaire. Je pourrais prendre ma retraite carrière longue en 2018 mais quelles incidences maintenant notamment avec cumul privé public? Merci

    L'Agirc et l'Arrco > Dans la mesure où vous liquidez votre retraite Agirc et/ou Arrco avant 2019, le coefficient de solidarité ne s'appliquera pas à votre retraite complémentaire. Par ailleurs, au moment de la liquidation, les droits que vous avez constitués en tant que salariée du privé et ceux constitués en tant que fonctionnaire s'additionneront.

    • Question > Je suis née le 3 Janvier 1956, j'ai une reconnaissance travailleur handicapé depuis décembre 1973 sans interruption, depuis février 2014 je perçois une pension d'invalidité catégorie 1. Mon temps de travail a été réduit, 25h semaine au lieu de 35h, suite à mon handicap. Je suis téléconseillère en centre d'appels. Puis-je prendre ma retraite à partir du 01 Février 2016 sans pénalité?

    L'Agirc et l'Arrco > Oui, car la réforme ne s'applique qu'aux retraites prenant effet à compter du 1er janvier 2019. Il convient de vous rapprocher du régime général pour savoir si vous êtes éligible à une retraite anticipée dès 60 ans en considération de votre invalidité.

    • Question > Si à 62 ans je suis au chômage, que j'ai tous mes trimestres pour le taux plein, ai-je intérêt à rester au chômage pour ne pas avoir la décote sur ma retraite complémentaire ? 3 ans au chômage pour avoir la surcote ?

    L'Agirc et l'Arrco > La nouvelle règle de bonus/malus s'applique aux générations 57 et suivantes qui liquident leurs droits à compter du 1er janvier 2019. Nous vous invitons à consulter le site internet Agirc Arrco www.agirc-arrco.fr où un simulateur vous permet de vous situer par rapport aux nouvelles règles.
    Vous pouvez également vous adresser à votre conseiller Agirc Arrco au 0820 200 189 (0,09 centimes d'euro la minute + prix d'appel).

    • Question > L'agirc et L'arrco vont-t-ils disparaître à long terme?

    L'Agirc et l'Arrco > L'accord du 30 octobre marque l'engagement des partenaires sociaux à continuer à assurer la pérennité des régimes Agirc-Arrco. D'abord par la mise en oeuvre de mesures d'équilibre à court terme ; ensuite par la mise en place d'un dispositif de pilotage sur le long terme grâce aux réserves ; enfin, par la création d'un régime unifié en janvier 2019.

    • Question > Outre le fait que nous allons perdre un point sur nos pensions actuelles si la hausse du coût de la vie est inférieure à à 1%, les retraites AGIRC et ARRCO seront-elles amputées à partir de 2016?

    L'Agirc et l'Arrco > Les revalorisations des pensions de retraite Agirc et Arrco sont calculées en fonction de l'inflation - 1 point. Pour autant, les partenaires sociaux ont maintenu une clause plancher qui empêche les retraites complémentaires de baisser en valeur absolue.

    • Question > Pourra t-on toujours différer la liquidation des points AGIRC tranche C acquis avant le 01/01/2016 ? Deuxième question : concernant les trimestres retenus pour calculer le bonus, prend-on en compte les périodes antérieures au 1er janvier 2019 ? Ou le compteur de ces périodes démarre t-il au 01/01/2019 ?

    L'Agirc et l'Arrco > Oui, il sera toujours possible de différer la liquidation de la tranche C de la liquidation tranche B.
    La nouvelle réglementation instaurant des bonus concerne les générations nées à partir de 1957 et pouvant liquider à partir du 01/01/2019.

    • Question > Née en 1957, je peux bénéficier d une retraite anticipée pour carrière longue. Avec les nouvelles dispositions malus/bonus, à quel âge pourrais je partir à la retraite sans malus ? Les retraites complémentaires seront-elles dans ce cas versées au même moment, où faudra-t-il attendre l'âge légal pour les percevoir (62 ans dans mon cas ) ?

    L'Agirc et l'Arrco > Nous vous invitons à bien regarder les modalités d'entrée en vigueur des nouvelles mesures qui concernent les seules liquidations intervenant au 01/01/2019.

    • Question > Bonjour. J'ai 59 ans et je suis en ALD (affection de longue durée), que change le nouvel accord pour moi? Sachant que je peux prétendre à la retraite avec un dossier invalidité dès l'année de mes 60 ans.

    L'Agirc et l'Arrco > Si vous êtes né en 1956, vous n'êtes pas concerné par la réforme. Il en va de même pour les personnes qui bénéficient d'une retraite du régime général pour inaptitude à 62 ans ou pour incapacité permanente dès 60 ans.

    • Question > J'ai 58 ans, l'âge de ma retraite est 62 ans, si je pars à 62 ans quelles seraient les conséquences?

    L'Agirc et l'Arrco > Si vous obtenez le taux plein au régime de base à 62 ans, vous avez le choix entre :
    - partir à 62 ans avec l'application d'un coefficient de solidarité de 10 % sur votre retraite complémentaire pendant 3 ans (sauf si vous êtes exonéré de CSG),
    - ou différer d'un an votre départ en retraite pour éviter ce coefficient de solidarité,
    - ou différer de deux ans (ou plus) votre départ pour bénéficier d'une majoration temporaire.
    Dans tous les cas, nous vous conseillons d'utiliser le simulateur Retraite en ligne sur www.agirc-arrco.fr pour mieux vous rendre compte de l'impact financier de ce choix.

    • Question > Bonjour, Je suis né en mai 1957, j'ai commencé à travailler à 16 ans. J'ai plus de 5 trimestres cotisés avant mes 20 ans. Je peux prétendre à un départ anticipé pour carrière longue le 01/06/2017. Suis-je concerné par l'accord du 30/10/2015 ?

    L'Agirc et l'Arrco > Non, le coefficient de solidarité mis en place par l'accord du 30 octobre 2015 ne concerne que les départs en retraite qui interviendront à compter du 1er janvier 2019.

    • Question > Ayant cotisé aux caisses de retraites ARRCO (43 ans) et AGIRC (10 ans), je suis partie à la retraite à 60 ans en 2007. Mon époux récemment décédé, je perçois une réversion ARRCO et AGIRC. Le montant global sera-t-il impacté par les récentes modifications de ces régimes ?

    L'Agirc et l'Arrco > L'accord du 30 octobre 2015 ne comporte pas de dispositions spécifiques sur les réversions.
    Notons que d'une façon générale, les retraites seront pendant les trois prochaines années revalorisées selon l'évolution de l'inflation moins 1 point, les retraites ne pouvant pas diminuer grâce à une clause plancher.

    • Question > Bonjour, Dans le cadre du régime unifié, la disparition de la GMP (Garantie minimale de points ) est-elle envisageable? D'avance, merci pour la réponse

    L'Agirc et l'Arrco > La question de l'avenir de la GMP est posée dans le cadre du futur régime unifié et donnera lieu à des travaux dans les prochains mois. Il s'agira notamment de garantir les droits acquis au titre de cette cotisation.

    • Question > Je suis né en 1958 et j'aurai 168 trimestres le 01/11/2019. Pourrais-je partir en carrière longue en 2019 sans décote sur ma retraite complémentaire?

    L'Agirc et l'Arrco > Si vous êtes éligible au dispositif des carrières longues du régime général, pour un départ à taux plein à compter du 1er janvier 2019, un coefficient de solidarité temporaire de 10 % sera appliqué sur votre retraite complémentaire pendant 3 ans si vous liquidez au cours de la première année. A noter que ce coefficient ne sera pas appliqué si vous décidez de décaler d'un an votre départ ou si vous êtes exonéré de CSG. Pour une information plus complète et chiffrée à partir de vos montants estimatifs de retraite complémentaire, vous pouvez utiliser le simulateur Retraite du site www.agirc-arrco.fr.

    • Question > Puis-je déposer la liquidation de ma retraite Cnav et un an après celle de la complémentaire?

    L'Agirc et l'Arrco > Oui, en pratique, vous pouvez tout à fait liquider votre retraite Cnav tout en différant votre liquidation Agirc-Arrco. Toutefois si vous continuez à travailler, vous n'avez pas intérêt à liquider votre retraite du régime général ; ainsi vous bénéficierez de plusieurs avantages : une surcote sur votre retraite de base, des points supplémentaires AGIRC et ARRCO qui augmenteront votre retraite complémentaire et, à compter de 2019, le coefficient de majoration temporaire la première année de versement de votre retraite complémentaire en plus.

    • Question > Que sont devenus les fonds placés par les caisses de retraite lors de la période des vaches grasses?

    L'Agirc et l'Arrco > Les régimes Agirc-Arrco disposent à ce jour de réserves de l'ordre de 60 milliards d'euros. Ces réserves sont placées sur le moyen et long terme et participent à la pérennité des régimes. A noter que l'accord du 30 octobre prévoit que ces réserves ne pourront pas descendre au-dessous d'un montant plancher permettant de garantir 6 mois d'allocations.

    • Question > Comment s'effectue la demande de retraite complémentaire, sachant que j'ai été au régime général et au régime agricole ?

    L'Agirc et l'Arrco > Nous vous invitons à vous rapprocher du CICAS de votre département dont vous trouverez les coordonnées sur le site de l'Agirc Arrco. Vous pouvez aussi le contacter en appelant le 0820 200 189 (0,09 centimes d'euro la minute +prix d'appel). Il pourra traiter l'ensemble de votre demande sur la retraite complémentaire.

    • Question> Je suis née en 1955 : mon âge légal est-il bien 2017? De plus je viens de signer une rupture conventionnelle : je suis au chômage pendant 3 ans: cela aura-t-il une incidence?

    L'Agirc et l'Arrco > Les nouvelles règles de bonus/ malus ne s'appliquent qu'aux générations nées à compter de 1957; vous n'êtes donc pas concernée par ce nouveau dispositif.

    • Question > Retraité appartenant aux deux caisses, mes retraites vont-elles être réévaluées?

    L'Agirc et l'Arrco > Les revalorisations des pensions Agirc et Arrco seront désormais fixées à effet du 1er novembre de chaque année. En 2016, 2017 et 2018, elles seront calculées en fonction de l'évolution des prix - 1 % mais sans que leur montant puisse baisser par rapport à l'année précédente.

    • Question > J'ai 58 ans et j'ai validé tous mes trimestres pour partir à 60 ans en carrière longue. Je continue donc à travailler et génère des points arcco. Est-ce que tous ces points acquis rentreront dans le calcul de ma future retraite?

    L'Agirc et l'Arrco > Oui. La poursuite de votre activité salariée vous permet d'acquérir des droits. Ce n'est que dans le cas où vous liquideriez une pension que cette acquisition de droits serait suspendue.

    • Question > J'ai 57 ans et viens d'être aux chômage. J'aurais du partir à 60 ans en 2018 pour carrière longue (j'ai 163 trimestres). A quel âge pourrais-je prendre ma retraite sans pénalité ?

    L'Agirc et l'Arrco > Les coefficients temporaires s'appliquent aux liquidations prenant effet à compter du 1er janvier 2019 pour les personnes nées à partir de la génération 1957. Puisque vous souhaitez liquider vos droits en 2018, les coefficients temporaires ne vous sont pas applicables.

    • Question > Je suis né en 1955 et partirai en retraite le 1 er mai 2017, à 62 ans et avec 41,5 années de cotisations. Le problème est que les caisses AGIRC ARRCO ne sont mises à jour en terme de points acquis avec un retard de 6 à 8 mois après la DADS que l'entreprise fait. Je partirai le 1er mai 2017, comment les caisses vont--elle me valider mes points AGIRC ARRCO de 2014 mais surtout la période du 1er janvier 2017 au 31 mai 2017? Mon salaire est tel que cela n'est pas négligeable du tout.. merci de votre réponse.

    L'Agirc et l'Arrco > En l'absence de DADS au moment de la liquidation de la retraite, les points de l'année de la cessation d'activité et ceux de l'année antérieure sont calculés à partir de la déclaration de salaires établie par l'employeur ou des bulletins de salaires qui vous seront demandés.

    • Question > je suis en invalidité catégorie 2 et je suis né en 1958 . A que age le départ sans malus?

    L'Agirc et l'Arrco > La pension d'invalidité est remplacée à l'âge légal de départ en retraite par la retraite d'inaptitude au travail, soit à l'âge de 62 ans. Les personnes éligibles à une retraite pour inaptitude ne sont pas concernées par les coefficients de solidarité.

    • Question > Bonjour, je suis née en avril 1957. J'ai commencé à travailler le 16 avril 1973, à 16 ans et j'ai trois enfants. Je devais partir en retraite en décembre 2019. Je suis employée dans une banque depuis toujours. Si je pars à cette date, est-ce que je toucherais ma complémentaire sans pénalité? Merci d'être le plus précis et explicite possible

    L'Agirc et l'Arrco > Si la date d'obtention de votre taux plein au régime général est postérieure au 1er janvier 2019 et que vous décidez de liquider votre retraite complémentaire l'année de ce taux plein, un coefficient de solidarité de 10 % sera appliqué sur votre retraite complémentaire pendant 3 ans. En revanche, cette mesure ne sera pas appliquée si vous décidez de différer votre départ en retraite d'un an (ce qui vous permettra de plus de bénéficier d'un nombre de points supplémentaires). Et votre retraite Agirc-Arrco sera au contraire majorée la première année de versement si vous décalez votre départ en retraite (10 % pour un an supplémentaire, 20 % pour deux ans supplémentaires et 30 % au-delà).

    • Question > Je pensais que toutes les femmes ayant eu 3 enfants bénéficiaient d'une majoration dans le régime Arrco. Finalement il semble que ce n'est cas. Est-ce correct?

    L'Agirc et l'Arrco > Nous vous confirmons que les femmes (mais aussi les hommes) ayant eu trois enfants et plus bénéficient bien de majorations familiales sur les retraites Agirc et Arrco.

    • Question > Quelle est est la valeur du point actuellement? Y aura-t-il des changements lié à la réforme?

    L'Agirc et l'Arrco > La valeur de service du point actuelle (2015) est de 1,2513 euros à l'Arrco et de 0,4352 à l'Agirc. Le principal changement introduit par l'accord du 30 octobre dernier porte sur la date de revalorisation des points Agirc et Arrco, désormais fixée en novembre et non plus en avril. En revanche, un principe de continuité est appliqué quant à la règle de revalorisation : elle reste calculée en fonction de l'évolution des prix - 1 point sans que le montant des retraites puisse baisser. Par ailleurs, l'instauration d'un régime unique en 2019 constituera une simplification avec une seule valeur de point, un seul dossier de retraite à faire, un seul paiement, etc.

    • Question > Dans le cadre des économies recherchées avez vous vous même prévu une réduction de vos frais de fonctionnement ?

    L'Agirc et l'Arrco > 600 millions d'euros d'économies de gestion sont prévus d'ici 2022 soit une réduction des frais de fonctionnement de près d'un tiers. Chaque euro ainsi économisé sur la gestion profite au paiement des pensions.

    • Question > Je touche la réversion Arrco est-ce que cela va être modifié?

    L'Agirc et l'Arrco > Non, la réversion n'est pas concernée par l'accord du 30 octobre dernier : ses règles de changent pas.

    • Question > J'ai besoin du relevé de carrière de mon ex mari décédé pour la réversion de la complémentaire du Probtp. J'ai déjà envoyé 3 messages à la caisse de retraite et je n ai toujours pas de réponse. Que faire ? Cela va faire 2 ans au mois de décembre qu il est décédé, je ne touche pour l'instant que la réversion de la retraite Sécurité sociale.

    L'Agirc et l'Arrco > Je vous propose d'envoyer vos coordonnées au courrier des lecteurs de Notre Temps qui les transmettra à l'Agirc Arrco pour un examen rapide de la question.

    • Question > Retraité Agirc-Arrco depuis bien longtemps, j'ai 87 ans, dois-je être inquiet pour l'avenir du paiement de mes retraites complémentaires?

    L'Agirc et l'Arrco > L'accord du 30 octobre 2015 permet grâce à un partage des efforts entre les retraités, les actifs et les entreprises d'assurer la pérennité de la retraite complémentaire.
    Notons que le régime dispose de plus de 60 milliards de réserves pour assurer le paiement des pensions en cas de difficulté.

    • Question > Je suis née en décembre 1960. J'ai 3 enfants. Je travaille depuis avril 1981 sans interruption (sauf arrêts maternité). A partir de quel âge puis-je espérer prendre ma retraite à taux plein (ou pas) ?

    L'Agirc et l'Arrco > Si vous n'avez pas encore reçu votre estimation indicative globale (EIG) faisant état de l'ensemble de vos droits acquis dans tous les régimes de votre carrière, nous vous invitons à la demander à un conseiller au 0820 200 189 (0,09 centimes d'euro à la minute + prix appel).
    Vous y trouverez des indications de montants par âge de départ selon la réglementation actuelle et les données connues de l'ensemble de vos régimes.

    Pour accéder à l’intégralité des mesures de l’accord : cliquez ici


    30/10/2015

    Négociations Agirc-Arrco : conclusion d’un accord le 30 octobre dernier

    A l’issue de plusieurs mois de négociations visant à assurer l’avenir des régimes de retraite complémentaire, les partenaires sociaux ont abouti à un accord le 30 octobre 2015. Les mesures prises sont réparties entre toutes les parties prenantes : retraités, actifs, entreprises. Un plan d’économies important sur les coûts de gestion est à nouveau engagé. Les mesures permettent de consolider les régimes de retraite complémentaire et de mettre en œuvre des réformes de nature à améliorer  le niveau de qualité et de service rendu aux salariés, retraités et employeurs. 

    C’est ainsi qu’un régime unifié verra le jour en 2019. Il reprendra l’ensemble des droits et obligations de l’Agirc et de l’Arrco à l’égard de leurs ressortissants. Outre les économies  générées par la création d’un seul régime, il contribuera à donner une meilleure lisibilité de la retraite complémentaire aux salariés et aux entreprises.

    Parmi les mesures adoptées par l’accord du 30 octobre, certaines seront rapidement mises en œuvre, dès 2016, d’autres le seront à partir de 2019 : 

     - la revalorisation des retraites complémentaires sera moindre pendant 3 ans, 2016-2018 (taux d’inflation moins 1 point sans toutefois que le taux d’indexation  puisse être négatif) et la date de revalorisation décalée au 1er novembre au lieu du 1er avril ;

     - le prix d’achat du point sera un peu plus cher pendant 3 ans, 2016-2018 (taux d’évolution du salaire moyen majoré de 2%)  

     - le taux d’appel des cotisations sera maintenu à 125 % pendant 3 ans puis passera en 2019 à 127 %.   

     - un dispositif de majoration/minoration sera mis en œuvre à partir de 2019 pour les générations nées à partir de 1957. Pour en savoir plus sur le dispositif

    Pour accéder à l’intégralité des mesures de l’accord : cliquez ici

    Vous souhaitez consulter la circulaire Agirc-Arrco sur l' Accord du 30 octobre 2015 et les paramètres de fonctionnement, cliquez ici.


    Dispositif de départ en retraite pour les générations nées à partir de 1957

    A partir de 2019, les personnes nées en 1957 ou après cette date et qui remplissent les conditions pour obtenir une retraite du régime de base au taux plein sont concernées par les dispositions suivantes :

     - un coefficient de solidarité, se traduisant par une minoration de 10 % de la retraite complémentaire, sera appliqué pendant les 3 premières années de la retraite et au maximum jusqu’à 67 ans. La minoration ne s’appliquera pas aux retraités exonérés de CSG ; en cas d’exonération partielle, la minoration sera réduite de moitié (5%) ; 

     - les personnes qui décaleront leur départ à la retraite complémentaire d’un an au-delà des conditions d’obtention du taux plein ne se verront pas appliquer de minoration ;

     - les personnes qui décaleront leur départ à la retraite de 2 ans, 3 ans ou 4 ans bénéficieront d’une majoration de leur retraite complémentaire respectivement de 10 %, 20% ou 30% pendant 1 an. Ce décalage permet de générer tout au long de la poursuite de l’activité des points de retraite supplémentaires ainsi qu’une surcote au régime de base : le montant global de la retraite sera plus important.  

    Afin de vous aider à évaluer le montant de votre retraite complémentaire en fonction de différentes dates de départ, un simulateur sera accessible sur notre site très prochainement. Vous souhaitez être informé de sa mise en ligne ? Abonnez- vous aux actualités ou Suivez-nous sur Twitter! @AgircArrco

    Vous souhaitez en savoir plus sur les conditions de départ à la retraite complémentaire ? cliquez ici.


     

    09/10/2015

    Le Prix Agirc-Arrco attribué à l’association Wadzade Wa Mahorais

    Le Prix Agirc-Arrco récompense cette année l’association « Wadzade Wa Mahorais » de Mayotte pour son projet d’ateliers d’artisanat intergénérationnels. Pendant une semaine, du 12 au 18 octobre, les anciens de la commune de Bandraboua enseigneront aux plus jeunes les techniques traditionnelles de fabrication d’objets du quotidien mahorais : ustensiles de cuisine (cuillères, assiettes, pilons…), outils pour couper, creuser, techniques traditionnelles de couture, de broderie, de confection de vêtements, etc.

    Passer du temps ensemble autour d’un projet commun, lutter contre l’isolement des personnes âgées, leur permettre de se sentir utiles et de reprendre leur rôle d’aînés font bien sûr partie de l’objectif de l’association. Mais au-delà, il s’agit aussi de donner les moyens aux jeunes générations de se réapproprier une partie de leurs traditions pour un jour, à leur tour, transmettre ce savoir-faire et cette culture. « Nous pourrons par ailleurs montrer aux jeunes que la fabrication de produits artisanaux traditionnels peut également être créatrice d’emplois, ceux-ci étant très prisés par les touristes », souligne Ali Nizary, porteur du projet.

    L’association Wadzade Wa Mahorais a été créée en 2005 pour accompagner les personnes âgées de la commune de Bandraboua, dans le Nord de Mayotte. Affiliée depuis 2013 au mouvement national Familles rurales, ses actions répondent à trois objectifs : lutter contre l’isolement et la solitude des personnes âgées, les accompagner dans les démarches de leur vie quotidienne et mener des actions intergénérationnelles.


     

    21/09/2015

    Refonte du site Internet de l’Observatoire des métiers

    L'Observatoire des métiers et des qualifications de la branche retraite complémentaire et prévoyance a repensé l’ergonomie et la charte éditoriale de son site Internet pour permettre d’améliorer l’expérience utilisateur.

    Cette nouvelle version plus simple et plus intuitive présente de nouveaux contenus éditoriaux tels que :

    • un carrousel qui promeut les métiers de la branche professionnelle,
    • un ’Agenda
    • le « Chiffre du mois » qui communique des données issues du Profil de branche ou de l’Enquête formation.

    Le site permet aussi un accès direct aux « Ateliers-Débats prospectifs », aux « Conférences métiers » et aux études de l’Observatoire des métiers (Profils de branche, Enquêtes formation et Profils prospectifs).

    Visitez le site


     

    07/07/2015

    Le guide Ma retraite Mode d'emploi

    Le guide Ma retraite Mode d'emploi répond aux principales questions que vous vous posez sur la retraite. Quel que soit votre âge, quel que soit votre statut, vous y trouverez l’essentiel de l’information sur votre retraite.
    La version 2015 mise à jour par les experts de vos organismes de retraite obligatoire est disponible. Téléchargez-la ou feuilletez-la en ligne.


     

    02/07/2015

    Activité physique : lutter contre la sédentarité pour bien vieillir

    Les centres de prévention Bien vieillir Agirc-Arrco publient ce jour leur cinquième étude nationale, sur le thème de la sédentarité.
    Consultez létude nationale 2014, Paris : Agirc-Arrco, 2015


     

    15/04/2015

    L’Agirc et l’Arrco au Salon des Seniors : près de 1 700 personnes renseignées.

    L’Agirc et l’Arrco ont participé au Salon des Seniors qui s’est tenu du 9 au 12 avril au Parc des Expositions de la Porte de Versailles.

    Présents sur un Espace retraite aux côtés de l’Assurance retraite et du RSI, les conseillers Agirc et Arrco ont répondu aux questions de près de 1 700 visiteurs.

    Au nombre des questions les plus fréquemment posées : les démarches à effectuer pour demander sa retraite, des demandes de précision concernant les documents d’information retraite (Relevé de situation individuelle, et Estimation indicative globale notamment), les règles permettant de cumuler emploi et retraite et les conditions pour bénéficier d’une pension de réversion.

    Le salon a également été l’occasion d’aborder la question de l’avenir des régimes, de rassurer les allocataires sur le versement de leur retraite et de rappeler que, malgré un contexte économique et démographique défavorables, un régime de retraite fonctionnant par répartition ne peut pas faire faillite, les retraites étant financées par les cotisations prélevées sur les salaires des actifs.

    Le directeur général François-Xavier Selleret a accueilli le Premier Ministre Manuel Valls le samedi 11 avril sur le stand Agirc-Arrco.

    François-Xavier Selleret et Manuel Valls au salon des seniors sur le stand de l'espace retraite

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    10/04/2015

    Atteinte à la réputation de l'Agirc et  de l'Arrco

    Depuis plusieurs mois circule sur internet une information présentée comme provenant de l'Agirc et de l'Arrco, selon laquelle 1157 € de retraite mensuelle seraient versés à toute personne étrangère de 65 ans et plus vivant en couple et arrivant en France, sans y avoir travaillé.

    Nous tenons à apporter les démentis suivants :
    - ce message n’émane en aucune façon de l’Agirc et de l’Arrco ;
    - l’allocation dont il est question ici ne constitue pas une retraite. Dans les régimes de retraite complémentaire Agirc et Arrco, seules les personnes qui ont exercé une activité salariée dans le secteur privé obtiennent des droits à retraite complémentaire en contrepartie des cotisations versées ;
    - l’allocation mentionnée ne relève pas des régimes de retraite, mais d’un organisme national, le SASPA, Service d’allocation de solidarité aux personnes âgées ;
    - cette allocation n’est pas versée systématiquement. Son attribution est soumise à des conditions d’âge, de ressources, de résidence et de régularité du séjour sur le territoire français.  


     

    31/03/2015

    Le GIP Union Retraite : le contrat d'objectifs pluriannuels de simplification et de mutualisation de l’assurance vieillesse

    L’Union Retraite, héritière du GIP Info Retraite, bénéficie directement des méthodes de travail en commun des régimes mis en œuvre avec succès au sein du GIP.
    Le défi : la mise en œuvre du droit à l’information, a été relevé par les régimes au sein du GIP et ils ont ainsi prouvé que le travail en inter-régimes au
    bénéfice direct des assurés était non seulement possible, mais efficace et pragmatique.
    En 2014, près de 5 millions de documents ont été ainsi envoyés aux assurés lors de la campagne systématique.

    C’est sur ces succès de travail commun des régimes que se base la loi du 21 janvier 2014 pour initier une nouvelle étape dans ces travaux au bénéfice de l’assuré, en décidant de créer l’Union Retraite.

    Ce nouveau GIP entend respecter et poursuivre les objectifs et les valeurs du Gip Info Retraite.
    L’article L. 161-17-1 du code de la sécurité sociale prévoit que l’Union Retraite conclut avec l’Etat « un contrat qui détermine les objectifs pluriannuels de simplification et de mutualisation de l’assurance vieillesse », contrat qui est « conclu pour une période minimale de quatre ans ».


    Information des actifs : Bilan de la campagne 2014

    La 8ème campagne annuelle systématique, dont les envois se sont achevés au début du mois de décembre 2014, a concerné sept générations d’actifs :

    • 4 générations (1964, 1969, 1974 et 1979) âgées de 35 à 50 ans ont reçu un Relevé de Situation Individuelle (RIS). Les générations 1974 et 1979 ont reçu leur premier document du droit à l’information.
    • 3 générations (1954, 1958 et 1959) âgées de 55 et 60 ans ont été destinataires d’une Estimation Indicative Globale (EIG)


    Au total,   6,1 millions de documents individualisés (2 415 000 EIG et 3 670 000 RIS) ont été, tous régimes confondus (35 régimes au total), édités et envoyés.

    Comme les années précédentes, plus de 90 % des documents comportent un feuillet AGIRC-ARRCO retraçant la carrière et les points enregistrés par la retraite complémentaire.

    Depuis 2012, une campagne d’information générale sur le système de retraite obligatoire est également menée chaque année, auprès des cotisants de 16 à 33 ans inscrits auprès des régimes pour la première fois l’année précédente.

    En 2014, 831 000 nouveaux assurés, pour la grande majorité connus dans un emploi salarié, ont été identifiés et ont reçu une brochure d’information élaborée par le GIP Info retraite.

     Toute l’année, les actifs de tous âges ont consulté leur relevé de situation individuelle électronique (RIS-e) mis en ligne sur les portails des régimes.  En 2014, ce sont en moyenne plus de 7 000 demandes de documents qui ont été effectuées chaque jour, majoritairement de la part d’assurés de plus de 55 ans.
    Les portails des Groupes de protection sociale et des fédérations ont enregistré près de 30% des consultations du RIS-e.


    La campagne 2015 est préparée par le GIP Union Retraite qui a pris la suite du GIP Info retraite en novembre 2014 et concernera  6 générations (1955 et 1960 pour les EIG ; 1965, 1970, 1975 et 1980 pour les RIS).

    Volume des bénéficiaires du droit à l’information globale en 2014

    Volume des bénéficiaires du droit à l’information globale en 2014


    11/03/2015

    7e débat Autonomie OCIRP - France Info - Le Monde

    le 10 mars 2015 l'OCIRP a présenté les résultats de l’édition 2014 du Baromètre Autonomie. Ce Baromètre Autonomie OCIRP est la seule étude mesurant, depuis 2007, la perception de la perte d’autonomie par les différentes populations concernées : particuliers, salariés, délégués syndicaux et membres des directions des ressources humaines.
    Le détail de cette journée ainsi que les documents sont consultables sur le site de l'OCIRP à l'adresse suivante :www.ocirp.fr

    Pour en savoir plus téléchargez la synthèse du Baromètre Autonomie 2014 OCIRP - France Info - Le Monde 


    Synthèse Baromètre Autonomie 2014 OCIRP.pdf document pdf, 526,48 ko